DE | FR
Presque neuf médicaments importés illégalement sur dix sont des stimulants de la fonction érectile.
Presque neuf médicaments importés illégalement sur dix sont des stimulants de la fonction érectile.Image: Shutterstock

Le viagra a la cote sur internet, mais c'est dangereux

Les importations illégales de médicaments restent stables en Suisse. Quels sont les produits les plus populaires, d'où viennent-ils, et quels sont les risques? Explications.
04.03.2021, 13:2904.03.2021, 18:25

Les produits

Presque neuf médicaments importés illégalement sur dix sont des stimulants de la fonction érectile. Les produits soumis à ordonnance, ainsi que les somnifères et les calmants, représentent respectivement 7% et 5% du total.

En 2020, Swissmedic a saisi 6733 importations illégales, contre 7781 l'année précédente.

Les risques

Les personnes qui achètent des médicaments sur des sites non contrôlés s’exposent à des risques sanitaires considérables, prévient Swissmedic.

Ces produits peuvent contenir des composants dangereux, mal dosés et non déclarés, ou bien ne rien contenir du tout. De plus, derrière ces médicaments se cachent souvent des réseaux criminels.

Gare aux produits «naturels»

Bien qu'apparemment inoffensives, ces préparations présentent un risque particulièrement grand pour la santé, car elles peuvent contenir des substances non déclarées ayant une action pharmacologique.

Les pays d'origine

Ces médicaments proviennent principalement de Singapour et de l'Inde, pays détrôné pour la première fois. Viennent ensuite des Etats européens qui servent de zone de transit. (asi)

Thèmes
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
A Genève, un officiel russe tance Poutine et démissionne: «Offrons lui l'asile en Suisse»
Après sa démission fracassante ce lundi, le diplomate russe Boris Bondarev est inquiet. Il craint des représailles de Moscou. Le coprésident du Parti socialiste, Fabian Molina, estime qu'il devrait désormais obtenir l'asile dans notre pays. L'UDC craint qu'il soit un espion.

La démission du haut diplomate russe Boris Bondarev a fait l'effet d'un coup de tonnerre et a provoqué un séisme dans la Genève internationale. Motif de cette agitation? La longue lettre de démission du principal intéressé. Elle prend la forme d'un règlement de comptes avec le Kremlin et critique vertement la guerre russe en Ukraine. On y lit par exemple:

L’article