Suisse
Santé

Santé: les HUG vont tester un vaccin contre le mélanome

Les HUG vont tester un vaccin contre le mélanome

Les hopitaux universitaire de Geneve les (HUG) photographie, ce jeudi 27 fevrier 2020 a Geneve. Un deuxieme cas de coronavirus a ete confirme en Suisse. Un informaticien de 28 ans de retour de Milan a ...
Image: KEYSTONE
Le centre hospitalier genevois espère démarrer l'essai clinique à l'été ou l'automne 2023.
07.06.2023, 05:3607.06.2023, 06:56
Plus de «Suisse»

Un vaccin à ARN messager développé par Moderna dont l'efficacité contre certains cas de mélanome a été confirmée récemment va bientôt être testé à Genève.

«Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) font partie - probablement avec trois autres sites en Suisse alémanique - des centres qui participeront à un essai de phase 3 organisé au niveau mondial»
Le professeur Olivier Michielin, chef de l'oncologie aux HUG

L'objectif est de pouvoir proposer l'association de traitement vaccin à ARNm et immunothérapie aux patients présentant des risques de récidives importants.

Dans un entretien avec Le Temps publié mercredi, l'oncologue raconte s'être rendu au plus grand congrès annuel mondial sur le cancer organisé début juin à Chicago par la Société américaine d'oncologie clinique lors duquel les dernières conclusions du vaccin à ARN messager ont été présentées.

Ceux-ci montrent une réduction très significative des récidives chez les personnes atteintes du cancer de la peau avec le vaccin, lorsque pris en combinaison avec le médicament anticancéreux Keytruda développé par Merck.

«Les résultats extrêmement impressionnants. Le risque de récidives métastatiques dans d'autres organes que la peau est diminué de 65% par rapport au seul traitement par immunothérapie qui réduisait déjà ce risque d'environ 40%.»
Professeur Olivier Michielin

«Révolutionnaire»

«Nous ne pensions absolument pas voir un jour de tels chiffres. L'effervescence au sein du congrès était palpable», commente le spécialiste:

«La technologie à ARNm a révolutionné le domaine de la vaccinologie du cancer, car elle permet pour la première fois de cibler de nombreuses mutations spécifiques, propres à chaque individu»

La toxicité de ce type de vaccin étant très faible, son utilisation chez des patients ayant été transplantés, pour lesquels une immunothérapie n'est souvent pas proposée par risque de rejet de greffe, pourrait par ailleurs être envisagée, précise encore le médecin. (ats/jch)

Dylan Thiry fait la promo de gélules contre les cellules «cancérigeuses»
Video: twitter
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Les femmes sont les premières victimes du dérèglement climatique»
L'écoféminisme établit une analogie entre la domination masculine sur les femmes et sur la nature. A l'occasion de la grève féministe, nous avons posé quelques questions à une militante écoféministe.

Ce vendredi 14 juin, des milliers de personnes sont attendues dans les rues de toute la Suisse à l'occasion de la cinquième édition de la grève féministe. Cette année, une attention particulière sera portée à la révision du 2e pilier, mais plusieurs autres luttes et revendications seront présentes lors des défilés. L'écoféminisme en fait partie. Solenn Ochsner, membre du collectif neuchâtelois, est une militante écoféministe. Elle nous explique de quoi il s'agit.

L’article