en partie ensoleillé
DE | FR
1
Suisse
Simonetta Sommaruga

Démission de Sommaruga: les Verts renoncent au siège du PS

Attaquer le siège socialiste au Conseil fédéral? Les Verts ont tranché

Bundesraetin Simonetta Sommaruga spricht an einer Medienkonferenz und gibt ihren Ruecktritt aus dem Bundesrat auf Ende Jahr bekannt, am Mittwoch, 2. November 2022, in Bern. (KEYSTONE/Peter Schneider)
Le siège de Simonetta Sommaruga au Conseil fédéral n'est pas convoité par les Verts.Image: sda
Selon la responsable du groupe, cette décision avait déjà été actée, avant l'annonce de la démission de la Conseillère fédérale.
08.11.2022, 04:5908.11.2022, 07:11

La cheffe du groupe parlementaire des Verts Aline Trede estime qu'une offensive de son parti au Conseil fédéral cette année n'a aucune chance d'aboutir:

«Nous ne voulions pas gaspiller des ressources dans un jeu d'échecs un an avant les élections fédérales. Même si le Centre et les Vert'libéraux avaient soutenu un siège vert au Conseil fédéral au détriment du PS, il manquerait toujours le soutien du PLR.»
Aline Trede

Attaquer un siège bourgeois fait plus de sens à ses yeux. Avec quatre sièges sur sept, le camp bourgeois a actuellement la majorité au Conseil fédéral alors qu'il représente 42% de l'électorat, a commenté la parlementaire:

«Cette disproportion est plus forte que s'il y avait deux sièges pour le PS et un pour les Verts»

Si les forces écologistes confirment leur force lors des prochaines élections, cette «discordance» s'accentuera encore. Ce sera alors au centre ou au PLR de réagir: «l'un des deux partis devra se rapprocher des Verts pour sauver ses propres sièges», a encore déclaré Aline Trede. (ats/jch)

On a jugé les candidats de la Star Academy

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Voici comment les Suisses devraient se nourrir en 2030
Si la Suisse veut atteindre les objectifs de durabilité de l'Organisation des nations unies (ONU), il y a encore beaucoup à faire en matière d'alimentation. Des chercheurs montrent comment notre consommation devrait évoluer.

Deux cent cinquante grammes de légumes, presque autant de fruits, 50 grammes de viande maximum par jour et nettement moins de lait et de yaourts. Voici le régime alimentaire que propose le comité scientifique réuni autour de Lukas Fesenfeld, du Centre de recherche sur le climat de l'Université de Berne. «C'est la seule façon d'atteindre les objectifs de durabilité de l'ONU», a-t-il déclaré la semaine passée devant les médias. Le statu quo n'est pas une option:

L’article