Suisse
Simonetta Sommaruga

Simonetta Sommaruga a secouru deux auto-stoppeuses

Deux auto-stoppeuses sont secourues par Simonetta Sommaruga

Image
La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a arrêté sa Mini pour prendre deux auto-stoppeuses le week-end dernier dans la campagne bernoise.
05.02.2022, 18:0507.02.2022, 08:45
Plus de «Suisse»

La ministre, à bord de sa Mini, a pris en stop deux femmes, qui se tenaient au bord de la route verglacée. L'une d'entre elles était âgée de près de 90 ans. Vendredi, Simonetta Sommaruga a posté sur Instagram leur carte de remerciements.

Voici la carte de remerciements, postée sur le compte Instagram de la Conseillère fédérale, qu'ont donnée les deux femmes que Simonetta Sommaruga a prises en auto-stop.
Voici la carte de remerciements, postée sur le compte Instagram de la Conseillère fédérale, qu'ont donnée les deux femmes que Simonetta Sommaruga a prises en auto-stop.

L'histoire s'est déroulée le week-end dernier dans la région de Bütschelegg dans le canton de Berne, a indiqué Annetta Bundi, responsable de la communication du DETEC. Le département de Mme Sommaruga n'a pas donné d'autres informations.

Sur la carte de remerciements, on peut lire : «Chère Madame Sommaruga, nous vivons dans un pays si paisible qu'une conseillère fédérale s'arrête pour prendre des auto-stoppeurs». Sur Instagram, Simonetta Sommaruga s'est montrée très touchée par ce message. (ats/myrt)

Ces personnes amputées ont le sens de l'humour
1 / 13
Ces personnes amputées ont le sens de l'humour
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Traces de radioactivité dans des épices et du thé turcs en Suisse
Le laboratoire cantonal de Bâle-Ville a découvert des traces de radioactivité dans du thé et des épices vendus en Suisse. Ces analyses interviennent 38 ans après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. Elles révèlent néanmoins des teneurs nettement en dessous des valeurs limites.

Sur 25 produits alimentaires testés, neuf présentaient des traces de césium 137, radioactif. La plus forte concentration a été trouvée dans un thé noir. Celle-ci se trouvait toutefois bien en-dessous du seuil indiqué dans l'ordonnance fédérale liée à la catastrophe de Tchernobyl.

L’article