DE | FR

Madiha Derouazi, cette Genevoise qui pourrait vacciner contre le cancer

Les vaccins thérapeutiques pourraient bien être la solution au traitement du cancer. C'est en tout cas ce à quoi travaille la Genevoise ingénieure en biotechnologie Madiha Derouazi.
18.05.2022, 14:3318.05.2022, 17:18

Madiha Derouazi, une ingénieure en biotechnologie, pourrait bien avoir trouvé un vaccin qui permettrait de guérir le cancer, rapporte la Tribune de Genève, mardi. Elle a d'ailleurs été nominée au Prix de l’Office européen des brevets pour ses avancées sur les vaccins thérapeutiques.

Quésaco?

Des recherches sont encore en cours sur les vaccins thérapeutiques. Néanmoins, explique le média romand, les résultats sont encore trop instables:

  • Soit, ils ne provoquent pas de réponse immunitaire assez forte.
  • Soit, ils ne font effet que sur quelques patients.
Stop! Un vaccin thérapeutique, c'est quoi?
Contrairement au vaccin que tout le monde connaît, un vaccin thérapeutique n'est pas destiné à protéger un individu contre une infection, mais à l'aider à lutter contre une maladie en stimulant son système immunitaire.

L'ingénieure a donc mis au point une technique qui regroupe les différentes composantes du vaccin, tout en renforçant la réponse immunitaire. «Il s’agit d’un traitement pour les patients en oncologie», a précisé Madiha Derouazi.

Cette invention a été développée à l'aide de l’immunologiste française Elodie Belnoue, sur la plateforme médicale prénommée Kisima. Ce vaccin pourrait être «un outil qui pourrait révolutionner le traitement du cancer, et ainsi sauver de nombreuses vies», a rappelé le président de l’Office européen des brevets (OEB), António Campinos.

Comment ça marche?

En bref, la plateforme Kisima consiste à «livrer des antigènes tumoraux à l’intérieur de cellules spécialisées appelées cellules dendritiques», explique Madiha Derouazi. Ces cellules spécialisées apprennent aux «cellules tueuses» à reconnaître les cellules qui provoquent le cancer.

Les lauréats du Prix de l’OEB seront dévoilés le 21 juin prochain. Si cette distinction devait leur être attribuée, les deux chercheuses espèrent qu’elle contribuera à «une meilleure compréhension des vaccins thérapeutiques par le grand public». (sia)

Blessé par un bouchon de prosecco, Girmay se retire du Giro

Et voici d'autres articles sur la santé, par ici!

Vous n'avez toujours pas eu le Covid? Arrêtez de vous prendre pour un «élu»

Link zum Artikel

«Chemsex»: les dessous de l'alliance du sexe et des amphétamines

Link zum Artikel

Faire du sport après une cuite oui, mais pas n'importe comment

Link zum Artikel

Se soigner du Covid en avalant une pilule? 4 questions sur le Paxlovid

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Genève: des activistes trouent une route et éclaboussent une élue verte
La Ville de Genève a renoncé à une plainte contre des manifestants qui ont cassé du bitume au marteau-piqueur mercredi dernier. Un mystère demeure néanmoins. Il concerne un accord qu'aurait donné aux activistes la membre écologiste du collège municipal Frédérique Perler.

Au départ, il est question d'une rue éventrée, le 22 juin, dans le quartier des Pâquis, à Genève, par des activistes réclamant qu'on y place plus de verdure. Une plainte a été déposée par la ville. Mais cette histoire est encore plus explosive. La RTS a révélé, ce lundi, que Frédérique Perler, membre écologiste de l'exécutif de la ville, non seulement, était au courant de cette action, mais l'aurait même validée oralement.

L’article