Suisse
Téléphone

Téléphonie: le SMS n'est pas encore mort selon le chef de Salt

«Il n'y a pas de date de fin pour les SMS», assure le chef de Salt

Le premier SMS de l'histoire, transmis par l'opérateur Vodafone le 3 décembre 1992, a été vendu aux enchères mardi en France sous forme de NFT pour 107'000 euros.
Le premier SMS de l'histoire, transmis par l'opérateur Vodafone le 3 décembre 1992.Image: sda
En Suisse, les SMS sont de plus en plus importants pour les services en ligne, notamment comme moyen d'identification.
30.01.2023, 05:4730.01.2023, 07:38
Plus de «Suisse»

Le patron de l'opérateur en télécommunication Salt, Pascal Grieder, ne s'attend pas à une fin prochaine des messages SMS:

«Le recul des utilisateurs de SMS (abréviation de Short Messaging Service) n'est pas aussi important que celui des MMS (Multimedia Messaging Service)»

Selon lui, cela est notamment lié à l'authentification à deux facteurs, qui est désormais souvent nécessaire pour se connecter aux boutiques en ligne, à l'e-banking ou à son compte de caisse maladie. Les utilisateurs reçoivent un code par SMS, avec lequel les services en ligne garantissent leur autorisation.

Salt a mis fin au service MMS le 10 janvier. Swisscom a également arrêté complètement le service au début 2023. Selon les médias, Sunrise n'a pas encore pris de décision. (ats/jch)

Un touriste laisse tomber son téléphone portable dans l'enclos des loutres.
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Quel est le supermarché le plus cher de Suisse? Le résultat est inattendu
Aldi et Lidl ont-ils vraiment cassé les prix, comme ils l'affirment? La RTS a comparé le prix de leurs produits avec ceux vendus chez Coop, Migros et Denner. Le résultat peut surprendre.

Choix de produits limité, décor minimaliste et marketing agressif: l'arrivée d'Aldi et de Lidl, dans les années 2000, a bouleversé le commerce de détail suisse. Aujourd'hui, les discounters allemands séduisent de plus en plus de clients. Mais tiennent-ils leurs promesses? Autrement dit, proposent-ils vraiment des prix inférieurs à la concurrence, comme ils le prétendent?

L’article