DE | FR
Bild

watson

Si vous partez en train en Italie, prenez vos précautions

Qui voyage en Eurocity depuis la Suisse vers l'Italie devra s'armer de patience. Mais surtout, prévoir de la marge. Les autorités italiennes contrôlent tous les trains à la frontière. Ce qui engendre de longs retards.

Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story


En route pour les vacances d'été! Des milliers de Suisses affluent actuellement en train vers l'Italie chaque jour. Mais attention: en plus de la pièce d'identité, vous devez avoir sous la main: Un formulaire d'entrée dûment rempli ainsi qu'un certificat Covid ou un test Covid négatif

Des contrôles systématiques

Voici le témoignage de Peter, lecteur de watson. Dimanche dernier, il voyage en Eurocity de Zurich à Milan. À la gare de Côme, lui et des centaines d'autres voyageurs sont pris dans un important contrôle sanitaire par les autorités frontalières italiennes. Peter raconte:

«Le train a été arrêté pendant 30 minutes. Chaque passager devait présenter le certificat de vaccination ou un test négatif»

Peter, Suisse en voyage en Italie

Les contrôles sont systématiques, comme le confirment les CFF:

«À notre connaissance, les passagers sur toutes les liaisons CE en Italie sont actuellement contrôlés»

Daniele Pallecchi, porte-parole des CFF

Des contrôles qui s'appliquent également pour le trajet Eurocity Bâle-Berne-Domodossola-Milan.

De longs retards

Les contrôles ne sont pas sans conséquence sur les horaires. Ils engendrent des retards relativement importants. «Les trains en direction du sud arrivent actuellement à Milan avec 15 à 30 minutes de retard en raison des contrôles des autorités italiennes», précise le porte-parole des CFF.

L'arrêt à Côme ne prend en temps normal que deux minutes contre 30 minutes maintenant. Peter est donc arrivé à Milan avec un retard conséquent. «Heureusement, j'avais prévu de la marge pour prendre le prochain train. Mais tous les passagers n'ont pas eu cette chance».

Les CFF informent désormais explicitement les passagers dans l'horaire en ligne qu'en raison des règles d'entrée, des «temps de trajet allongés» sont à prévoir.

Entre 320 et 430 francs d'amende

Les trains régionaux transfrontaliers Tilo de Locarno / Lugano à Milan ne sont apparemment pas concernés. Selon le décret du gouvernement italien - contrairement aux connexions Eurocity - seuls des contrôles aléatoires sont prévus dans les BLS qui relient Brig à Domodossola.

«Des contrôles peuvent prendre place sporadiquement mais, pour l’instant, nous n’avons pas pris connaissance d’un tel processus sur aucune de nos lignes reliant la Suisse à l’Italie»

Compagnie ferroviaire BLS

Toute personne qui enfreint les règles d'entrée italiennes Covid doit s'attendre à une amende comprise entre 300 et 400 euros, soit entre 320 et 430 francs, explique par ailleurs l'ADAC. La poursuite du voyage peut également être interdite.

Art et Covid, l'installation «It is like it is» à Berlin

1 / 12
Art et Covid, l'installation «It is like it is» à Berlin
source: sda / clemens bilan
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

Top 5 des astuces pour éviter une connaissance sur un quai de gare

Il est tôt le matin. Tu vas au boulot, mais tu es encore à moitié endormi. Tu bois tranquillement ton café. Et là, d'un seul coup, tu aperçois quelqu'un que tu connais. Comment l'éviter alors que tu n'as aucune envie de faire la conversation?

Lire l’article
Link zum Artikel