DE | FR

«Elle ne fait pas son travail»: l'UDC Thomas Aeschi attaque Sommaruga

Selon Thomas Aeschi, la Suisse se dirige toujours plus vers une «culture de l'interdiction».
Selon Thomas Aeschi, la Suisse se dirige toujours plus vers une «culture de l'interdiction».Image: sda
Le chef du groupe UDC aux Chambres fédérales n'apprécie pas la manière dont la conseillère fédérale socialiste s'occupe du dossier de l'énergie. Selon lui, son collègue Ueli Maurer «gérerait mieux cette crise».
02.08.2022, 10:0502.08.2022, 11:32

Le chef du groupe UDC aux Chambres fédérales Thomas Aeschi accuse Simonetta Sommaruga de ne pas faire son travail de ministre de l'énergie. Il pose un ultimatum: soit la Bernoise convoque un sommet spécial sur l'énergie ou nomme un «général de l'électricité», soit le dossier doit être transmis à son collègue UDC Ueli Maurer.

Le parti de droite avait averti dès 2017, lors de la votation sur la stratégie énergétique 2050, qu'il faudrait «prendre des douches froides, ou que l'énergie coûterait beaucoup plus cher aux ménages. On nous avait ri au nez. Mais cela pourrait être l'amère réalité dès cet hiver», affirme le conseiller national zougois dans une interview publiée lundi soir sur le site du Tages-Anzeiger.

Selon lui, on sait depuis des années qu'une pénurie d'énergie est l'un des trois principaux risques auxquels la Suisse doit faire face. Mais la conseillère fédérale socialiste et le camp «rose-vert» ont tenu à la stratégie énergétique 2050, qui a «échoué».

«Pour agir ainsi, il faut soit être aveuglé par l'idéologie, soit accepter une situation de pénurie pour pouvoir imposer par l'Etat des économies et des restrictions»
Thomas Aeschi

Maurer «gérerait mieux cette crise»

Selon lui, la Suisse se dirige toujours plus vers une «culture de l'interdiction, que ce soit pour l'alimentation, la mobilité ou la langue». Dans le même temps, l'Etat devient «surprotecteur».

Et d'accuser Sommaruga de ne «pas faire son travail, sinon nous ne serions pas dans cette situation précaire». Dans une lettre au Conseil fédéral, Aeschi a exigé la tenue début août d'un «sommet spécial sur la crise énergétique, avec l'économie, les fournisseurs d'énergie et les partis». Il demande aussi qu'un «général de l'électricité» soit «enfin» désigné.

Si Sommaruga n'est pas prête à le faire, «nous exigeons qu'elle cède ce dossier et le remette à Ueli Maurer». Le ministre UDC des finances «gérerait mieux cette crise», assure le chef de groupe. La Bernoise, elle, «n'est pas à la hauteur de cette situation difficile et complexe». (ats)

Des adeptes du parkour éteingnent les enseignes lumineuses de Paris

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Faire le service civil plutôt que l'armée? Ça pourrait devenir plus compliqué
Le service civil est trop attractif aux yeux du Conseil national, qui propose de limiter son accès. Une motion en ce sens a été acceptée jeudi.

Deux ans après avoir rejeté la réforme du service civil, la Chambre du peuple a approuvé jeudi, par 93 voix contre 84, une motion de l'UDC demandant de reprendre la plupart des mesures proposées en 2020.

L’article