DE | FR
Le gazoduc Nord Stream 2 aurait dû acheminer du gaz de la Russie vers l'Europe. Le projet vient d'être stoppé par l'Allemagne.
Le gazoduc Nord Stream 2 aurait dû acheminer du gaz de la Russie vers l'Europe. Le projet vient d'être stoppé par l'Allemagne.image: sda

Voici à quel point la Suisse dépend de la Russie pour le pétrole et le gaz

Selon les statistiques, les échanges commerciaux et la dépendance suisse vis-à-vis de la Russie sont négligeables. Mais ça, c'est si on ne regarde pas les chiffres de près...
Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story
26.02.2022, 11:2427.02.2022, 09:46
Patrick Toggweiler
Patrick Toggweiler
Patrick Toggweiler
Suivez-moi

A quel point la Suisse est-elle dépendante de la Russie pour le pétrole et le gaz? Poutine peut-il nous «fermer le robinet» de ces deux ressources? En raison des événements actuels, il est légitime d'aborder la question. Et il n'est pas si facile de trouver une réponse.

Les échanges commerciaux directs entre la Suisse et la Russie sont moindres par rapport à leur potentiel. Dans la liste des principaux pays importateurs, le plus étendu des pays du monde n'apparaît qu'en 34e position, juste derrière le Mali et Taïwan. La Suisse importe principalement des pierres et des métaux précieux (51% de toutes les importations en 2018). Les sources d'énergie sont au second plan, avec seulement 4% d'importation. Mais les statistiques ne tiennent compte que du commerce direct. Donc, c'est trompeur.

Le pétrole brut et les produits pétroliers

La Suisse dispose de sa propre raffinerie de pétrole à Cressier (NE), qui peut fournir environ 25% de tous les produits pétroliers nécessaires dans le pays. 👇

Image: KEYSTONE

La Russie n'est pas un fournisseur majeur pour cette dernière. En 2020, ce sont surtout le Nigeria, les Etats-Unis et la Libye qui ont approvisionné la raffinerie.

Importation de pétrole brut en Suisse

graphique: datawrapper/watson

Les 75% restants des besoins suisses en énergie pétrolière sont couverts par des importations de produits finis. Par exemple du diesel ou de l'essence. Ceux-ci proviennent principalement de l'UE, à 80% d'Allemagne et de France. Ils sont déclarés comme produits de l'UE, indépendamment de l'origine de leurs matières premières.

En 2019, environ un quart du pétrole brut importé dans l'UE provenait de Russie. Certaines années, cette proportion atteignait même un tiers. Il est impossible de savoir quelle part a été transformée en produits exportés vers la Suisse. Mais il est probable qu'il y ait des traces de pétrole russe.

Le gaz

Après l'arrêt de Nord Stream 2, le prix du gaz devrait augmenter. Les conduits devraient, toutefois, devenir moins chers.
Après l'arrêt de Nord Stream 2, le prix du gaz devrait augmenter. Les conduits devraient, toutefois, devenir moins chers.image: keystone

En 2020, la Suisse a consommé 747 400 térajoules (TJ) d'énergie. Le gaz concerne 15,1% de ce chiffre. Les plus gros consommateurs sont les ménages (40%). Le gaz est encore utilisé dans un immeuble d'habitation suisse sur cinq.

Et presque la moitié (47%) provient de Russie. Comme la Suisse achète ses contingents via différents centres de distribution européens, la Russie n'apparaît pas dans les statistiques commerciales. Contrairement à l'Allemagne, où le gazoduc Nord Stream 1 en provenance de Russie, achevé en 2011, se termine à Greifswald.

Provenance de l'importation de gaz en Suisse en 2020

graphique: datawrapper/watson

Les fournisseurs suisses doivent probablement disposer de réserves. Mais en cas d'arrêt des livraisons russes, la Suisse devrait s'attendre à des restrictions. C'est ce qu'a confié Fabien Lüthi de l'Office fédéral de l'énergie (Ofen) à 20min.ch.

L'exploitation de nouvelles sources d'approvisionnement en gaz est beaucoup plus compliquée que celle du pétrole. Le transport est loin d'être simple. Et cela a un impact sur le prix. Les Etats-Unis, le Qatar ou l'Egypte pourraient prendre le relais de la Russie. Au lieu de passer par des oléoducs, le gaz atteindrait l'Europe sous forme liquide dans des pétroliers.

Un réservoir chargé de gaz liquide
Un réservoir chargé de gaz liquideimage: keystone

Certaines installations industrielles peuvent à la fois fonctionner au gaz et au pétrole. C'est un avantage pour la Suisse. Mais le nombre de ces installations bicombustibles est en recul depuis des années.

Il ne faudrait pas non plus sous-estimer les conséquences sur le marché européen de l'électricité. En 2021, 17,9% de l'électricité de l'UE était produite à partir de gaz naturel. La Suisse est tributaire de ces importations en hiver. Donc une pénurie se ferait également sentir dans notre pays.

Des Suisses en Ukraine: «Je suis encore plus déterminé à rester!»

Toute l'actu' brûlante sur l'Ukraine...

La crise russo-ukrainienne résumée en 3 points

Link zum Artikel

«Loi martiale», «séparatiste»: vous ne pigez rien? Voici le dico!

Link zum Artikel

Donald Trump persuadé qu'il aurait pu éviter la guerre en Ukraine

Link zum Artikel

La communauté internationale réagit à l'offensive russe

Link zum Artikel

L'invasion russe provoque l'effondrement des marchés mondiaux

Link zum Artikel

Plusieurs villes et régions d'Ukraine frappées par des explosions

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Incendie à l’aéroport de Genève: les vols ont pu reprendre - premières infos
De gigantesques flammes ont dévoré le chantier du nouveau centre d'asile, près de l'aéroport de Genève. Le trafic aérien a été suspendu pendant deux heures. Les décollages ont pu reprendre vers 19h30.

Le chantier situé en bout de piste de l'aéroport de Genève était en feu. Il s'agit du site du nouveau centre d’accueil pour requérants d’asile. Le feu s'est propagé au dernier étage du bâtiment en construction.

L’article