DE | FR

Jusqu'à 60 000 réfugiés ukrainiens pourraient arriver en Suisse

C'est ce qu'a affirmé la ministre de la Justice Karin Keller-Sutter, qui a qualifié cette situation de «très grand défi pour notre pays».
11.03.2022, 08:4411.03.2022, 11:31

Plus de 1600 personnes ayant fui l'Ukraine ont été enregistrées en Suisse ce jeudi. Parmi celles-ci, 1145 sont hébergées dans des centres d'asile fédéraux et 479 chez des particuliers.

Leur nombre pourrait grimper. Jusqu'à 60 000 personnes pourraient chercher un refuge en Suisse en raison de l'invasion russe en Ukraine, a averti jeudi soir la ministre suisse de la Justice Karin Keller-Sutter.

L'accueil des réfugiés ne se déroulera certainement pas sans difficulté, estime Karin Keller-Sutter.
L'accueil des réfugiés ne se déroulera certainement pas sans difficulté, estime Karin Keller-Sutter.Image: sda

Des difficultés à l'horizon

Une estimation précise est difficile à donner, a-t-elle ajouté, car son ampleur dépend entre autres de la poursuite des combats.

L'accueil des réfugiés ne se déroulera certainement pas sans difficulté, souligne la conseillère fédérale PLR. «Il peut y avoir des erreurs et des manquements». Tous les réfugiés devront être enregistrés, ajoute-t-elle. Outre les hébergements de la Confédération et des cantons, l'aide privée sera nécessaire, selon elle. «Cela peut durer longtemps». (ats)

140 réfugiés ukrainiens ont été évacués vers la Suisse

Plus d'articles sur la Suisse et la guerre en Ukraine

Les sanctions de l'UE contre la Russie que la Suisse a adoptées

Link zum Artikel

A quoi ressemblerait une attaque nucléaire sur la Suisse?

Link zum Artikel

La Suisse reste neutre, mais sauve ses fesses in extremis

Link zum Artikel

Ces riches touristes russes qui vont devoir quitter les stations de ski suisses

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Frontex: les perdants demandent des comptes au Conseil fédéral
Malgré la claque reçue dans les urnes, les opposants à Frontex se montrent imperturbables. La Suisse doit se porter garante des droits fondamentaux au sein de l'agence européenne pour la gestion des frontières.

Le résultat du vote est clair: Plus de 70% des Helvètes sont favorables à l'extension de Frontex. Les arguments des opposants de gauche n'ont pas porté leurs fruits. Toutefois, malgré le verdict clair, ils se montrent combatifs.

L’article