Suisse
Vaud

Orbe: un prisonnier de 73 ans retrouvé mort dans sa cellule

Un prisonnier âgé de 73 ans retrouvé mort dans sa cellule à Orbe

Une vue des Etablissements de la plaine de l'Orbe (EPO) lors d'une presentation a la presse, par le Service penitentiaire vaudois (SPEN), de la nouvelle strategie de reinsertion des personne ...
Une vue des Etablissements de la plaine de l'Orbe (EPO), dans le canton de Vaud.Keystone
Les premières constatations tendent à exclure l’intervention d’un tiers, mais une enquête est en cours.
26.02.2024, 16:3126.02.2024, 19:15
Plus de «Suisse»

Un détenu suisse de 73 ans a été découvert inanimé dans sa cellule vendredi en début de matinée aux Etablissements de la plaine de l’Orbe. Pris en charge par le personnel pénitentiaire, il n’a pas pu être ranimé. La procureure de service a ouvert une enquête.

Le personnel pénitentiaire de la prison des EPO (La Colonie) a découvert vers 6h20 ce détenu qui se trouvait seul dans sa cellule. Il a été pris en charge par les agents de détention qui ont avisé les secours. Sur place, ces derniers n’ont pu que constater son décès, a communiqué la police cantonale lundi.

Les premières constatations tendent à exclure l’intervention d’un tiers. Le Ministère public a été renseigné et la procureure de service a ouvert une enquête afin de déterminer les circonstances exactes de ce décès. Elle a confié les investigations au personnel de la police de sûreté. (ats/jch)

La boue cachait un sacré trésor
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi l'accord à 15 milliards pour l'armée et l'Ukraine fait naufrage
L'idée selon laquelle le réarmement de l'armée et la reconstruction de l'Ukraine devaient être financés sans passer par le frein à l'endettement semblait séduisante. Mais aujourd'hui, le projet est sur le point d'être abandonné.

Un paquet de 15 milliards de francs provoque des remous dans la Berne fédérale. Il a été «ficelé» par un petit groupe autour des conseillères aux Etats du centre Marianne Binder et Andrea Gmür, afin de financer le réarmement de l'armée et la reconstruction de l'Ukraine par une loi spéciale, en contournant le frein à l'endettement.

L’article