DE | FR

Elections vaudoises: la droite et la gauche repartent avec les mêmes candidats

Sans surprise, le Parti socialiste et les Verts vaudois relancent leur ticket à quatre candidats pour le 2e tour de l'élection au Conseil d'Etat. Leurs collègues de l'Alliance de droite ont fait de même.
21.03.2022, 22:0522.03.2022, 06:15

Au lendemain du premier tour de l'élection au Conseil d'Etat vaudois, les blocs de gauche et de droite ont relancé l'intégralité de leurs candidats. Seule la PLR Christelle Luisier a décroché la majorité absolue lors du premier tour, ce dimanche.

Du côté de l'Alliance de droite, les candidats suivants viseront, le 10 avril, une place au sein du gouvernement:

  • Isabelle Moret (PLR)
  • Frédéric Borloz (PLR
  • Michaël Buffat (UDC)
  • Valérie Dittli (Centre)

La droite doit encore placer au moins trois candidats pour reprendre la majorité du Conseil d'Etat, en mains de la gauche depuis dix ans.

4e et 5e rangs dimanche

Lundi soir, le Parti socialiste (PS) et les Verts vaudois ont également relancé leur ticket à quatre candidats pour le 2e tour de l'élection au Conseil d'Etat. Il s'agit de:

  • Nuria Gorrite (PS)
  • Rebecca Ruiz (PS)
  • Cesla Amarelle (PS)
  • Vassilis Venizelos (Les Verts)

Dimanche, la présidente du gouvernement vaudois et la conseillère d'Etat en charge de la santé et du social n'ont pu faire mieux que de se classer aux 4e et 5e rangs derrière le trio PLR de l'alliance de droite (Christelle Luisier, seule élue, Isabelle Moret et Frédéric Borloz). La ministre des écoles a terminé au 8e rang et le candidat vert au 9e rang. (ats)

Une Tesla vole sur 15 mètres dans les rues de Los Angeles

Plus d'articles sur l'actualité vaudoise

Renovate Switzerland a bloqué une sortie d’autoroute à Crissier

Link zum Artikel

Le Grand Conseil vaudois pourrait se saisir du drame de Montreux

Link zum Artikel

Alors que Villars a frôlé le drame, comment protéger les trains de montagne?

Link zum Artikel

Camille, enlevée il y a 11 ans, a été retrouvée dans le canton de Vaud

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Le lobby de l'argent freine la lutte contre la mafia en Suisse»
La lutte contre le crime organisé a toujours été difficile en Suisse, déplorent deux spécialistes. Si peu de progrès ont été faits depuis 50 ans, les choses pourraient commencer à bouger.

La journaliste d’investigation Madeleine Rossi était en train de boire un café dans la vieille ville de Lucerne. Un rédacteur en chef d'un média romand s'est alors manifesté. Il lui a demandé son avis sur l’affaire Nespresso, où 500 kilos de cocaïne ont été découverts dans une usine à Romont. En quête d’explications, il était logique que les médias se tournent vers une des grandes spécialistes de la mafia italienne en Suisse.

L’article