DE | FR
Swiss LGBT activists prepare a flag during a vigil for those killed and wounded in the Sunday June 12, mass shooting at a gay nightclub in Orlando, at a church in Zuerich, Switzerland, Monday, June 13, 2016. The vigil was held for victims of the nightclub shooting which killed at least 50 people and was the deadliest U.S. mass shooting to date. (KEYSTONE/Ennio Leanza)

Image: KEYSTONE

La Suisse «inondée de drapeaux arc-en-ciel» pour le mariage pour tous

Avec un budget d’environ 1,5 million de francs, les partisans du mariage civil pour tous comptent bien inonder la Suisse de drapeaux à l’effigie du mouvement LGBT. Le vote sur cette loi devrait avoir lieu cet automne et la campagne risque bien d’être rugueuse.

Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story


Les drapeaux en faveur de l’initiative sur les multinationales responsables (rejetée en novembre) ont à peine quitté les balcons que d’autres vont bientôt apparaître. Dès juin probablement, les partisans du mariage civil pour tous vont lancer leur campagne, en vue de la votation populaire sur le mariage civil pour tous, contestée par un référendum.

«Nous supposons qu’elle aura lieu en septembre (le 26) ou en novembre (le 28)», affirme Maria von Känel, coprésidente du comité Mariage civil pour toutes et tous. C’est le Conseil fédéral qui décidera de la date.

Olga Baranova (photo ci-dessous), directrice de campagne au sein du comité Mariage civil pour toutes et tous, annonce, toutefois, déjà la couleur: «Nous allons inonder la Suisse de drapeaux arc-en-ciel.»

Olga Baranova

Elle poursuit:

«Malgré le Covid, ce sera une campagne de terrain. Nous avons prévu plein de "goodies" avec des fanions, des pins, des drapeaux pour les balcons, à l’image de ce qui a été fait pour la campagne en faveur de l’initiative pour des multinationales responsables. L’objectif est de créer un mouvement extrêmement visible. Pour nous, cette vocation touche à l’enjeu progressiste du siècle pour la Suisse.»

Olga Baranova

Si les partisans du mariage pour tous sont confiants – les enquêtes d’opinion montrent qu’une majorité de la population y est favorable – ils mettent quand même de gros moyens pour éviter une mauvaise surprise.

Budget de campagne: environ 1,5 million de francs, «entièrement obtenus grâce aux dons». C’est assez énorme pour un sujet de société avec finalement peu d’intérêts financiers visibles en jeu.

A titre de comparaison:

Flags photographed during the Pride March LGBTQ + Pride (Lesbian, Gay, Bi, Trans and more), in Geneva, Switzerland, Saturday, July 06, 2019. (KEYSTONE/Martial Trezzini)

A Genève lors de la Gay Pride de 2019. Image: KEYSTONE

Ca va chauffer

Jusqu’au vote des chambres en décembre, les débats sur la question du mariage pour tous ont été particulièrement rugueux. La campagne à venir pour ou contre le mariage pour tous le sera tout autant.

«Avec une communauté LGBT déjà très mobilisée, il n’y aura pas une campagne, mais une multitude de campagnes ici et là. De leur côté, les opposants vont tenir des propos blessants qui flirtent avec la loi», prévient Olga Baranova. Avec l’entrée en vigueur de la norme pénale antihomophobie le 1er janvier, «la communauté n’hésitera pas à porter plainte si elle entend des discours qui violent la loi».

Sa collègue du comité, Maria von Känel, ajoute:

«Sur la question du mariage, nous voulons que le débat ait lieu pour briser les préjugés. Nous parlons ici d'égalité, de protection des familles et d'amour. Il s'agit de s’opposer aux affirmations à l’emporte-pièce et d'écouter les familles concernées, celles composées de parents de même sexe»

Le camp du non fait profil bas

Contacté, le camp du non n'a pas voulu faire de déclaration sur la campagne à venir, affirmant «ne pas communiquer de chiffres avant le dépôt du référendum».

Thomas Lamprecht, vice-président de l’Union démocratique fédérale (UDF) – à l’origine du référendum – a quand même affirmé à l'agence Keystone-ATS que 60000 signatures avaient été récoltées sur les 50000 nécessaires.

Celles-ci devraient être déposées lundi, dernier jour possible pour que la référendum soit validé. La date limite pour la collecte des signatures est, elle, fixée à samedi.

Manif de personnes transgenres aux Etats-Unis

1 / 8
Transgenres
source: shutterstock / shutterstock
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'article sur la politique en Suisse romande

La presse suisse salue le vote jurassien de Moutier

Link zum Artikel

Pourquoi la Suisse romande ne vote qu’à gauche (ou presque)

Link zum Artikel

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel

Le Valais a-t-il un souci avec les femmes? Oui...et non

Link zum Artikel

Plus d'articles «Actu»

Un parc éolien va pouvoir pousser en terres vaudoises, une première

Link zum Artikel

Face au Covid, une Suisse à deux vitesses se profile dès cet été

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel

Les 6 questions posées par le duel Rochebin/Le Temps

Link zum Artikel

Fuite de données Facebook: 3 raisons pour ne pas les prendre à la légère

Avec la récente fuite de données du célèbre réseau social, les escrocs ont reçu un joli cadeau. On vous aide à comprendre comment un simple numéro de téléphone portable peut être utilisé à mauvais escient.

«Ce n'est qu'un annuaire téléphonique»: voici les commentaires qui ont émergé, suite à la fuite de données de Facebook. Cette phrase banalise le fait que, depuis la semaine dernière, un demi-milliard de numéros de téléphone portable, de noms, de prénoms ou encore d'autres données personnelles, telles que le lieu de résidence, l'adresse électronique et la date de naissance, circulent sur l'internet.

La référence à un annuaire téléphonique n’est pas sans fondement: il y a quelques années, …

Lire l’article
Link zum Artikel