Suisse
votations 2023

Votation 18 juin 2023: la tendance au triple «oui» se confirme

Votations du 18 juin: un triple «oui» jugé très probable

Une petit fille passe devant les affiches des partis politiques et des associations donnant leurs mots d'ordre pour les votations federales, cantonales et communales du 18 juin, ce dimanche 4 jui ...
Une future électrice passe devant les affiches des partis politiques pour les votations fédérales du 18 juin.Keystone
Les lignes n'ont pas fondamentalement bougé concernant la tendance pour les prochaines votations.
07.06.2023, 06:0007.06.2023, 08:53
Plus de «Suisse»

Selon deux nouveaux sondages sur les votations fédérales du 18 juin, un «oui» se dessine pour la loi Covid-19, l'imposition des entreprises et, de façon moins nette, pour la loi climat.

votations du 18 juin sondage suisse
Image: keystone-ats

La loi sur la protection du climat et l'innovation est l'objet le plus contesté des trois. Il serait néanmoins accepté assez confortablement, comme le révèlent mercredi le dernier sondage de l'Institut gfs.bern mené pour la SRG SSR et l'étude LeeWas faite sur mandat de Tamedia et 20 Minutes.

  • La première étude fait état de 63% d'avis favorables ou plutôt favorables, contre 36% d'opinions contraires ou plutôt opposées (1% d'indécis);
  • Pour le deuxième sondage, le «oui» l'emporte par 56% contre 43% de «non».

L'arrêté fédéral sur le taux d'imposition minimale de 15% des bénéfices des grandes entreprises (norme OCDE) est plébiscité par plus de 70% des Suisses dans les deux enquêtes.

La prolongation de la loi Covid-19 recueille de son côté environ deux tiers de «oui». (ats/jch)

Copin Comme Cochon: les votations
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
«Le salaire d'un conseiller fédéral ne suffit plus pour acheter une maison»
Les particuliers construisent moins en Suisse, selon un récent d'un rapport Raiffeisen. Ils sont remplacés par d'autres acteurs qui cherchent à faire fructifier leur argent. Expert immobilier, Donato Scognamiglio explique cette évolution.

Les particuliers construisent de moins en moins. En 2001, les particuliers déposaient encore environ 40% des demandes de permis de construire. L'année dernière, ils ne représentaient plus que 18%. Cette constatation vous surprend-elle?
Donato Scognamiglio: Je trouve l'évaluation de la Raiffeisen très intéressante. Il est important de collecter ces données, mais certains facteurs n'ont pas été pris en compte.

L’article