DE | FR

Netflix devient plus cher pour certains Suisses dès maintenant

Le géant du streaming augmente officiellement les prix. A partir de janvier 2022, l'abonnement sera plus cher de deux, respectivement trois francs.
09.12.2021, 09:4609.12.2021, 16:16

Netflix augmente les prix pour les abonnés suisses. Le service de streaming a informé ses clients qu'à partir de janvier 2022, l'abonnement sera plus cher de deux, respectivement trois francs. Il propose trois abonnements différents: Base, Standard et Premium.

  • Le prix du modèle de base, qui permet le streaming sur un seul appareil et ne propose pas la HD, reste à 11,90 francs par mois.
  • Avec l'abonnement Standard, le même compte peut être utilisé simultanément sur deux appareils et Netflix offre la possibilité de streaming en HD. Jusqu'à présent, cet abonnement coûtait 16,90 francs. A partir du 9 janvier 2022, les clients en Suisse paieront désormais 18,90 francs par mois.
  • Les prix de l'abonnement Premium seront également augmentés. Avec cette option d'abonnement, il est possible de regarder Netflix sur quatre appareils en même temps et Netflix propose l'Ultra-HD. Jusqu'à présent, les clients payaient 21,90 francs pour cet abonnement. Désormais, les frais mensuels s'élèvent à 24,90 francs.
source: netflix

Les personnes qui s'inscrivent pour la première fois sur la plateforme paient dès maintenant avec les nouveaux prix.

(cmu, adapté de l'allemand par jah)

Squid Game: sur TikTok les challenges se multiplient

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Après le cinéma, soutenir la musique suisse? «La discussion peut reprendre»
Le conseiller national socialiste, Baptiste Hurni, avait demandé, en 2021, au Conseil fédéral, de faire un rapport sur les plateformes de streaming, pour éventuellement légiférer en la matière. Il nous explique en quoi le «oui» du jour à la lex Netflix le motive à reprendre cette discussion. Et comment il compte le faire.

Un oui, un grand oui pour la «Lex Netflix». Plus grand que les partisans de la loi eux-mêmes ne l'auraient espéré. La modification de la loi sur le cinéma, incluant une obligation pour les plateformes de streaming tels que Disney+ ou Netflix (d'où le surnom de la votation) de réinvestir 4% de leur chiffre d’affaires réalisé en Suisse dans des productions helvétiques et de proposer au moins 30% de contenus européens dans leur catalogue, a passé la rampe de la population à hauteur de 58% d'opinions favorables ce dimanche 15 mai.

L’article