DE | FR
Un homme, en France, arrache des affiches montrant Eric Zemmour.
Un homme, en France, arrache des affiches montrant Eric Zemmour.Image: sda

Les autorités genevoises ne veulent pas de Zemmour, mais ne peuvent rien faire

Nouvel épisode à propos de la venue du polémiste français dans la cité de Calvin: le conseil administratif ne veut pas du potentiel candidat à la présidentielle française, mais que peut-il faire?
14.11.2021, 12:0814.11.2021, 13:33

La tenue d'une conférence à Genève par Eric Zemmour, candidat potentiel à la présidentielle française, ne plaît pas à l'exécutif municipal. Même s'il n'a aucune compétence pour interdire sa venue, le conseil administratif a fait savoir que le polémiste d'extrême droite n'était pas le bienvenu.

Cette prise de position révélée par la RTS a été confirmée dimanche à Keystone-ATS par le porte-parole du Conseil administratif Philippe D'Espine. Suite à une demande de l'organisatrice de la conférence, l'exécutif a refusé de louer la salle du restaurant du Parc des Eaux-Vives «pour des raisons de sécurité», précise-t-il.

Aucune autre demande n'a, pour l'heure, été déposée pour un lieu géré par la Ville de Genève. La conférence est prévue le 24 novembre. Zemmour est invité par l'association Convergences pour un débat avec l'avocat Marc Bonnant. La conférence n'est toutefois pas annoncée sur le site internet de l'association.

Cette agitation autour de la venue d'Eric Zemmour fait écho à celle autour d'un spectacle de Dieudonné en 2009. La Ville de Genève avait alors refusé de louer une salle à l'humoriste français au motif que celui-ci était antisémite. Dieudonné, qui avait saisi le Tribunal fédéral, avait eu gain de cause. (jah/ats)

«Un mec intelligent», «raciste»: ce que les Suisses pensent de Zemmour

Plus d'articles sur la venue d'Eric Zemmour à Genève

Mobilisation contre la venue d'Eric Zemmour à Genève

Link zum Artikel

Zemmour à Genève: tags menaçants et partis politiques divisés

Link zum Artikel

Le plan de bataille des antifas contre la venue de Zemmour à Genève

Link zum Artikel

«Un mec intelligent», «raciste»: ce que les Suisses pensent de Zemmour

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le «Régiment immortel» de Poutine voulait défiler à Genève et il a eu peur
Ce week-end, la Place des Nations à Genève devait servir de toile de fond à un rassemblement commémoratif russe. Compte tenu de potentiels débordements liés à la situation en Ukraine, vendredi, l'organisatrice s'est rétractée. Elle dénonce notamment une «russophobie galopante».

L'évènement auquel tient une grande partie de la Russie ne semble pas avoir sa place à Genève. Alors que 120 personnes avaient été autorisées, jeudi, à manifester ce week-end sur la Place des Nations au nom du «Régiment immortel», la Tribune de Genève (TDG) a appris, vendredi, que le rassemblement russe avait finalement été avorté.

L’article