DE | FR

«Ils attendent leur vaccin et ils doivent payer leur PCR!»

Les tests PCR pour voyager doivent-ils être gratuits?

Image: Shutterstock

Les tests PCR devraient-ils être pris en charge pour ceux qui n'ont pas (ou pas encore) été vaccinés et qui veulent voyager? La question fait débat. Brigitte Crottaz, conseillère nationale socialiste, demande au Conseil fédéral de se positionner.



L'été approche, l'heure de réserver ses vacances aussi. Pourtant le certificat Covid n'est toujours pas là. Pour voyager, vacciné ou pas, il faut donc encore passer par la case PCR. Alors le débat enfle en Suisse: ces tests devraient-ils être gratuits? Dans la Tribune de Genève, le ministre Mauro Poggia a proposé très clairement:

«Tant que la vaccination n’est pas accessible à tous, le test PCR devra être offert à ceux qui en ont besoin pour pratiquer certaines activités, y compris les voyages.»

A Berne, la conseillère nationale PS Brigitte Crottaz avait déjà déposé le 5 mai deux textes en ce sens au Parlement. Elle répond à watson.

Quel est le problème en Suisse, aujourd'hui, pour les personnes qui veulent partir en voyage?
C'est simple: rien n'est clair. Les gens entièrement vaccinés n'ont pas forcément accès aux autres pays sans devoir montrer le résultat d'un test PCR. Le certificat Covid devrait régler cela en théorie dès la fin juin. Mais deux autres cas posent problème. Certaines personnes ne peuvent pas se faire vacciner pour des raisons médicales (en raison d'une allergie ou d'un traitement incompatible) et certaines personnes le veulent mais n'en ont pas encore eu la possibilité. Et ils doivent payer leurs tests PCR pour voyager.

Cela est injuste à vos yeux?
C'est une double peine pour eux: ils sont malades ou sont en train d'attendre leur vaccin, et en plus ils doivent payer leur PCR. Le débat n'est pas le même pour ceux qui n'ont pas envie de se faire vacciner, il s'agit ici de leur liberté.

Quelles solutions proposez-vous?
La gratuité des tests PCR pour ceux qui n’ont pas encore pu se faire vacciner et qui le souhaitent. Pour ceux qui n'en ont pas envie, il faudrait au moins réduire le coût du test. Il est vraiment cher ici (réd: entre 100 et 200 francs). Je suis aussi médecin et certains patients me disent qu'ils vont en France se faire tester, car ça revient à une cinquantaine d'euros.

Et vous, vous en pensez quoi?

Les tests PCR pour voyager devraient-ils être gratuits pour tous?

Les Stiller Protest débarquent en Suisse Romande, les images

1 / 13
Les Stiller Protest débarquent en Suisse Romande, les images
source: sda / gian ehrenzeller
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

D'autres articles sur le Covid et les voyages

8 conseils pour préparer ses vacances malgré la pandémie

Link zum Artikel

Comment une app pourrait relancer les voyages aériens

Link zum Artikel

Les vacances à l'étranger vous manquent? Voici de quoi relativiser

Link zum Artikel

Passée en zone blanche, la Sardaigne craint l'invasion des touristes

Link zum Artikel

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Le premier ministre japonais Yoshihide Suga va quitter son poste

L'homme politique à la tête du Parti libéral-démocrate a annoncé renoncer à se représenter aux élections et quitter ses fonctions après ces dernières. En attendant, il préfère se concentrer sur la gestion de la pandémie du Covid.

En difficulté dans les sondages, le Premier ministre japonais Yoshihide Suga ne se représentera pas à la tête du Parti libéral-démocrate (PLD) lors d'une élection prévue le 29 septembre. Il renonce ainsi à se maintenir au pouvoir. Il a fait part de cette nouvelle et de la raison de son choix lors d'une réunion avec les cadres de la formation politique au pouvoir dans le pays:

En effet, l'homme de 72 ans a dit s'être «rendu compte» qu'il ne pouvait pas mener à la fois la lutte contre le …

Lire l’article
Link zum Artikel