DE | FR
epa08439018 A worker wearing face mask sets up deck chairs and parasols during Phase 2 of the coronavirus emergency on the beach of Cesenatico, Italy, 23 May 2020. Italy's most popular beaches, in Sardinia, at Rimini and on the Ligurian Riviera, reopened as Italy is gradually easing lockdown measures implemented to stem the spread of the SARS-CoV-2 coronavirus that causes the COVID-19 disease. EPA/MAX CAVALLARI

Image: EPA ANSA

Passée en zone blanche, la Sardaigne craint l'invasion des touristes

Alors que le week-end de Pâques approche, la seule région presque «Covid-free» d'Italie s'inquiète. Une pétition, demandant d'interdire l'accès aux propriétaires de maisons de vacances, cartonne sur internet.



L'Italie reconfine. Face à l'augmentation du nombre de cas, les autorités ont ordonné la fermeture des bars, des restaurants, des écoles et des universités dans une bonne partie du territoire.

Dans ce contexte de reconfinement, la Sardaigne fait figure d'exception: passée début mars en zone blanche, elle est la seule région à faible risque de contagion, ce qui signifie qu'une grande partie des restrictions ont pu être levées.

Sardaigne

Image: datawrapper

Cette situation inquiète les habitants, qui craignent une invasion de touristes ayant une résidence secondaire sur l'île. Selon Il Sole 24 Ore, la commune d'Arzachena, sur la Costa Smeralda, compte, à elle seule, plus de 2000 maisons de vacances.

Le danger d'une recrudescence de cas importés est réel: le gouvernement a autorisé les Italiens, habitant dans les zones rouges, à se rendre dans leurs résidences secondaires, et le week-end de Pâques approche.

Décidés à défendre leur zone blanche, les Sardes ne sont pas restés inactifs. Au moins trois pétitions en ligne ont été lancées pour demander aux autorités d'interdire l'accès à l'île aux non-résidents. L'une d'entre elles a déjà été signée par plus de 43 000 personnes. Selon les initiateurs,

«Le fait que des Italiens habitant dans une zone rouge puissent venir sur l'île représente un paradoxe et un risque sanitaire»

Cette hostilité vis-à-vis des touristes s'explique aussi par ce qui s'est passé pendant l'été 2020. La Sardaigne avait en effet décidé de rouvrir ses boîtes de nuit, ce qui avait entraîné une augmentation du nombre de cas sur l'île et dans d'autres régions italiennes, en raison du retour des vacanciers. (asi)

Plus d'articles «Actu»

Un parc éolien va pouvoir pousser en terres vaudoises, une première

Link zum Artikel

Face au Covid, une Suisse à deux vitesses se profile dès cet été

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel

Les 6 questions posées par le duel Rochebin/Le Temps

Link zum Artikel

La transmission du Covid-19 de l'animal à l'homme jugée «très probable» par l'OMS

Une étude de l'OMS a conclu que la transmission à l'homme du virus du Covid-19 par un animal intermédiaire est une hypothèse «probable à très probable».

Les spécialistes de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estiment que des animaux d'élevage ont joué un rôle important dans la transmission du coronavirus, en Chine et ailleurs. Un incident de laboratoire reste en revanche «extrêmement improbable», estiment-ils dans un rapport.

Les experts privilégient la théorie généralement admise de la transmission naturelle du virus d'un animal réservoir - probablement la chauve-souris - à l'homme, par l'intermédiaire d'un autre animal qui n'a pas …

Lire l’article
Link zum Artikel