DE | FR
empreintes main palmaire amazon argent

Image: Shutterstock

Pour Amazon, nos empreintes digitales ne valent même pas 10 francs

Amazon offre des bons d'achat de 10 dollars aux clients prêts à vendre leurs données biométriques. Un pas de plus dans le déploiement technologique de la firme fondée par Jeff Bezos.



Amazon poursuit son expansion technologique en proposant le paiement par reconnaissance de la paume de main. Et pour attirer encore plus de clients, le géant du e-commerce offre 10 dollars (un peu plus de 9 francs) par empreinte. Une stratégie qui choque de nombreux experts.

Payer ses achats d'un coup de main

Depuis 2020 aux Etats-Unis, les magasins d'Amazon permettent à leurs clients d’être identifiés dès leur entrée dans l'enseigne en passant une main au-dessus d'un lecteur. Le client peut ensuite régler ses courses sans aucun contact ni interaction. Exit les passages en caisse, le montant est calculé automatiquement.

abspielen

L'identification à la main chez Amazon, en vidéo. Vidéo: YouTube/PYMNTS Media

Avec la pandémie et les mesures de distanciation sociale, les paiements sans contact séduisent énormément de gens. Amazon utilise cet argument pour encourager ce mode d’identification puisque la paume de la main, à l’image d’une empreinte digitale, présente des caractéristiques uniques à chaque individu.

Une démarche jugée «horrible» par les experts

La société fondée par Jeff Bezos explique que les données palmaires de ses clients sont stockées dans leur cloud et utilisées pour confirmer leur identité. Des experts en surveillance digitale jugent «horrible» tant la pratique que la proposition d'achat de données.

«Il est horrible qu'Amazon demande aux gens de vendre leur corps, mais c’est encore pire que les gens le fassent pour un prix aussi bas. Vous pouvez changer votre nom, vous pouvez changer votre numéro de sécurité sociale, mais vous ne pouvez pas changer l'empreinte de votre paume. Plus nous normalisons ces tactiques, plus il sera difficile d'y échapper.»

Albert Fox Cahn, directeur de la Surveillance Technology Oversight Project TECHCRUNCH

(jch)

En parlant de vendre son corps: Pourquoi les influenceurs adorent-ils la Suisse?

Plus d'articles «Actu»

Les inondations à New York créent des torrents dans le métro

Link zum Artikel

Crise des opiacés: 1,1 milliard et ils échappent au procès

Link zum Artikel

Aux Etats-Unis, ce champion de bouffe avale 76 hot-dogs en 10 minutes

Link zum Artikel

«C’est vrai qu’il y a des difficultés à pousser la population à se faire vacciner»

Link zum Artikel

Et bim! Jeff Bezos n'est pas officiellement astronaute

Il ne suffit pas de mettre le prix pour être officiellement considéré comme un astronaute et la Federal Aviation Administration a rapidement douché les rêves enfantins de Bezos. Et selon cette même FAA, les touristes spatiaux ne le seront pas non plus.

Tel est pris qui croyait prendre. Lorsqu'il a titillé Richard Branson, autre milliardaire des étoiles, sur le fait qu'il n'allait pas réellement atteindre l'espace à bord du vaisseau de Virgin Galactic, Jeff Bezos n'imaginait sans doute pas que le karma s'apprêtait à lui jouer un bien vilain tour.

Le contrôle au sol de Blue Origin a bien nommé l'ex-patron d'Amazon «Astronaut Bezos» lors du «status check» consécutif à l'atterrissage de New Shepard, et l'Américain a bien reçu son badge …

Lire l’article
Link zum Artikel