DE | FR

Swiss va imposer la vaccination à ses équipages

Image: KEYSTONE
En raison des règles en vigueur dans d'autres pays et pour simplifier son organisation, la compagnie aérienne a décidé de rendre la vaccination obligatoire pour ses équipages dès la mi-novembre.
24.08.2021, 17:2325.08.2021, 16:10

A partir du 15 novembre, le personnel de cabine de Swiss n'aura plus le choix: les navigants devront être vaccinés. C'est ce qu'a annoncé mardi la compagnie aérienne.

Il s'agit d'une première en Suisse, où aucun autre employeur n'a, pour l'heure, rendu la vaccination obligatoire pour ses employés. Au début du mois d'août, le canton de Genève avait imposé le test à ses soignants non vaccinés.

Swiss justifie son choix en expliquant que les réglementations d'entrée en vigueur dans les différents pays du monde exigent de plus en plus souvent un vaccin obligatoire également pour les équipages.

«Inégalité de traitement»

De plus, distinguer les navigants vaccinés et non vaccinés «complexifierait lourdement la planification», prévient Swiss: «à long terme, la compagnie ne pourrait plus assurer le bon déroulement de ses opérations aériennes».

Une gestion différenciée du personnel entraînerait par ailleurs une «inégalité de traitement en termes de capacité de déploiement des navigants», poursuite encore la compagnie aérienne, qui souhaite également «remplir son devoir de protection envers ses employés dans le cockpit et en cabine». (asi)

Pourquoi les Suisses boudent-ils le vaccin?

Plus d'articles sur le Covid

L'appel des scientifiques pour un assouplissement des mesures anti-Covid

Link zum Artikel

Peut-on faire un Covid long tout en étant vacciné?

Link zum Artikel

Ils sont UDC, ministres de la santé et soutiennent la loi Covid

Link zum Artikel

Le deuxième référendum contre la loi Covid a abouti

Link zum Artikel

Falsification de test Covid: le labo neuchâtelois reconnaît des erreurs

Le laboratoire de Boudry (NE), placé sous enquête pénale ce jeudi, reconnaît avoir commis des erreurs. Mais depuis, il assure faire tout juste.

Automne 2020. La Suisse est au pic de la deuxième vague. Les Neuchâtelois se rendent en grand nombre au laboratoire de Boudry qui devient le plus fréquenté de la région. C'est à ce moment que les problèmes commencent. Depuis mercredi, ce dernier est sous enquête du Ministère public pour des irrégularités dans le résultat de ses examens Covid durant cette période.

Dans une interview accordée jeudi à ArcInfo, sous anonymat, le directeur du laboratoire médical soupçonné a admis:

Mais il reste …

Lire l’article
Link zum Artikel