DE | FR
Le vaccin d'Astrazeneca n'a pas la cote en ce moment.
Le vaccin d'Astrazeneca n'a pas la cote en ce moment.Image: Keystone/shutterstock

Astrazeneca, le vaccin que (presque) toute l'Europe boude

C'est une période compliquée pour Astrazeneca: une dizaine de pays ont déconseillé ou interdit son vaccin aux personnes âgées. Voici où, et pourquoi.
02.03.2021, 14:0218.05.2021, 20:45

Il était très attendu, à cause de son faible coût. Pourtant, le vaccin d'Astrazeneca n'a pas la cote en ce moment. Depuis fin janvier, pas moins de dix états européens ont émis des restrictions à son égard.

Certains pays ont décidé de ne pas l'administrer aux personnes de moins des 65 (ou 55) ans. D'autres l'ont déconseillé aux aînés. Voici où on en est actuellement:

Les pays qui ont limité la distribution du vaccin

À cette liste s'est ajouté, mardi, le Canada. Même si le vaccin d'Astrazeneca y est autorisé, un comité consultatif l'a déconseillé aux plus de 65 ans.

Pas assez de données

Pourquoi? Tout a commencé fin janvier, lorsque la commission de vaccination allemande annonce que les données disponibles ne permettent pas d'évaluer l'efficacité du vaccin au-delà des personnes de plus de 65 ans.

L'insuffisance de données sur son bon fonctionnement chez les personnes âgées est donc la raison invoquée par tous les états concernés par ces limitations. C'est aussi la position de la Suisse, qui n'a même pas autorisé le vaccin.

Il ne s'agit pas d'une question de dangerosité. L'infectiologue Leïla Belkhir, interviewée par RTBF, explique «que c'est plutôt un principe de précaution, sachant qu'il y a encore des études qui sont en cours dans plusieurs pays».

«Mauvaise publicité»

Ces doutes ont un effet très concret. A cause de cette «mauvaise publicité», le médicament d'Astrazeneca est boudé par les populations en France et en Allemagne, explique La Presse. Ce qui a obligé les autorités à multiplier les messages rassurants, pour éviter de laisser périmer les stocks.

Même le président français Emmanuel Macron s'est impliqué dans la promotion du médicament: «si c’est ce vaccin qui m’est proposé, je le prendrai bien évidemment», a-t-il déclaré.

Le vaccin en dates

  • 23 novembre 2020: Astrazeneca annonce une efficacité moyenne à 70%;
  • 30 décembre 2020: le vaccin est autorisé en Argentine et au Royaume-Uni;
  • 29 janvier 2021: l'Agence européenne des médicaments approuve l'utilisation du vaccin;
  • 16 février 2021: l'OMS l’a recommandé pour usage d'urgence.

(asi)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un million de cas de Covid-19 sont attendus en Suisse pendant cet été
Plus d'un million de personnes risquent d'être contaminées en Suisse par le coronavirus lors de la vague estivale, soit «environ 15% de la population», selon l'ex-patronne de la task force Covid-19 suisse, Tanja Stadler.

Selon la spécialiste, la plupart des personnes touchées ne seront pas testées, estime-t-elle un entretien diffusé lundi par Blick.

L’article