DE | FR
Bild

Image: keystone

Il n'est plus possible de griffer la statue de cire de Trump

Le musée Tussaud de San Antonio a dû ranger la statue de cire de Donald Trump, victime de violences. Avant lui, d'autres présidents ont été molestés.



Au Louis Tussaud's Waxworks, un musée de statues de cire de San Antonio au Texas, Trump a été mis au placard. En cause, l'amertume des visiteurs à l'égard de l'ex-président américain, qui ont infligé de profondes griffures sur son visage cireux. La statue s'est aussi pris quelques poings dans la mâchoire.

Selon Clay Steward, le directeur des lieux interrogé par le San Antonio Express News, l'ancien locataire de la Maison Blanche ne devrait pas faire son retour au musée avant que l'actuel président n'y fasse son entrée. Une statue de Joe Biden est actuellement en cours de réalitation.

Sur Instagram, un internaute souligne que la statue ressemble davantage à Paul McCartney qu'à Donald Trump.

Le directeur précise que les attaques contre le Trump de cire ont augmenté lorsque le ton est monté d'un cran, été 2020, durant la campagne présidentielle. Même le fait de le déplacer dans le hall d'entrée, près des guichets, n'a pas empêché ses détracteurs de lui taper dessus.

À noter qu'il n'est pas le premier politicien à se faire malmener par les visiteurs. «Nous avons toujours eu des problèmes avec la section présidentielle, quel que soit le président, Bush, Obama ou Trump. Ils ont tous été abîmés», précise Clay Steward. Les oreilles d'Obama ont été arrachées à six reprises tandis que le nez de Bush (fils) a été poinçonné.

Si les politiciens doivent régulièrement se faire recoller une oreille ou remettre le nez au milieu de la figure, à cause du Covid, la statue de Trump patiente depuis plus longtemps que celle de ses prédécesseurs. En cause, une pénurie d'artistes et des restrictions au siège du musée, situé en Floride.

Il existe quand même un moyen de lui mettre un coup de bâton 👇

Plus d'articles sur le thème «Divertissement»

«Y a toujours un Valaisan qui dit: c'est pas du valaisan ça»

Link zum Artikel

Une salade de Brad, de carottes et de farfalle

Link zum Artikel

Ces films avec des chiens vont vous faire pleurer

Link zum Artikel

Les enfants sont formidables

Link zum Artikel

Décès du principal opposant des élections au Congo

Le gouvernement congolais est accusé d'entraver le débat démocratique en bloquant internet pendant les présidentielles. Son principal opposant vient de décéder du Covid-19.

L'opposant congolais Guy-Brice Parfait, principal rival de Denis Sassou Nguesso à la présidentielle qui s'est tenue dimanche au Congo-Brazaville, est décédé des suites du Covid-19 lors de son transfert en France.

L'accès à internet et aux réseaux sociaux était coupé depuis plusieurs heures dimanche, jour de scrutin présidentiel au Congo Brazzaville, où l'indétrônable président Denis Sassou Nguesso brigue un nouveau mandat de cinq ans, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Le réseau internet est …

Lire l’article
Link zum Artikel