Divertissement
Mode

Mode: les pantalons baggy sont de retour

Entre le milieu des années 90 et le début des années 2000, un phénomène vestimentaire habillait la majorité des adolescents au grand dam de leurs parents: le baggy. Deux décennies plus tard, le pantal ...
Justin et Hailey Beber en égéries du baggy.Image: watson / dr

Les pantalons de votre jeunesse sont de retour

Entre le milieu des années 90 et le début des années 2000, un phénomène vestimentaire habillait la majorité des adolescents au grand dam de leurs parents: le baggy. Deux décennies plus tard, le pantalon ample marque son grand retour.
23.04.2024, 17:0123.04.2024, 17:11
Sainath Bovay
Suivez-moi
Plus de «Divertissement»

Nous sommes en l’an 2004, le monde du denim est divisé en deux catégories. Le baggy, porté par les amateurs de punk-rock et les rappeurs, ou le jeans taille-basse, que les filles portaient pour ressembler à Christina Aguilera.

Le baggy, c’était un pantalon très ample, qu’on portait très bas, laissant apparaître un bout de caleçon. Cette pratique avait même un nom: le «sagging», ou «affaissement» en anglais. Une pratique qui m’a valu quelques remarques de la part de mon père comme:

«Tu me remontes ces pantalons, t’as fait dans les culottes, ou bien?»

A ça, on rajoutait un t-shirt à manches longues sous un t-shirt à manches courtes, avec une chaîne à notre porte-monnaie pour atteindre le sommet du cool ou un gros pull à capuche si on était plutôt NTM que Blink 182. Ce pantalon large et flottant est désormais autour de toutes les tailles, et ce, peu importe la musique que vous écoutez.

Le retour des années 2000

Comme l'histoire de la vie, la mode est un cycle perpétuel. Voilà que 20 ans plus tard, les pantalons que nous avions laissés à la cave dans un carton que nous pensions ne jamais rouvrir ont fait leur retour. Le baggy, c’est un peu comme Voldemort, il est de retour alors qu'on ne l'attendait pas.

Jennifer Lopez aperçue à New York, le 14 avril 2024.
Jennifer Lopez aperçue à New York, le 14 avril 2024.

La chanteuse Jennifer Lopez avait passablement contribué à cette tendnace au début des années 2000, et v'là-t'y pas qu’on la croise à New York, en 2024, avec ces mêmes pantalons. Pour les hommes, c’est pareil. A l’époque, c’était un look vénéré uniquement par les rappeurs et les skateurs fan de The Offspring. Aujourd’hui, on peut le voir porté par Justin Bieber, alors qu’il n'était pas plus haut que trois pommes quand le baggy était de toutes les penderies.

De la rue au podium

Désormais, fini les marques de niches n'appartenant qu'au streetwear. Tout le monde s’y est mis. On a même pu voir le baggy sur les podiums, puisque des marques de luxe comme Hermès, Gucci, Yves-Saint Laurent ou encore Jaquemus les ont rajoutés dans leurs catalogues, afin d'attirer un public plus jeune… Ou quand le luxe, encore une fois, se réapproprie les codes populaires, pour vendre les mêmes choses, mais 300 francs plus chers.

Ce baggy Jacquemus coûte 450 euros.
Comptez 450 balles pour ce baggy de chez Jacquemus.Image: Jaquemus

Certains designers vont même jusqu’à remettre au goût du jour les imprimés flammes et les horribles motifs tribaux. Le mauvais goût n’a décidément pas de limites.

Pour éviter les fashion faux-pas cet été:

Les origines

Le baggy a été popularisé par le rap et le skate pour affirmer une attitude rebelle et non-conformiste. Pourquoi porter des pantalons qui taillent droit et qui sont bien ajustés quand on peut faire l’exact opposé? Pour la petite histoire, ce mouvement viendrait à l’origine des prisonniers américains, qui, privés de ceintures, laissaient leurs pantalons tomber sur les fesses.

Notorious B.I.G et ses indémodables Timberlands.
Notorious B.I.G et ses indémodables TimberlandImage: GQ

Dans les années 90, le hip-hop va s’approprier un dress code, le streetwear. Un style qu’on doit notamment au rap East Coast avec des artistes et des groupes new-yorkais comme le Wu Tang Clan ou encore l’illustre Notorious B.I.G, qui est l’instigateur du combo pantalons larges et chaussures Timberland. Pour les skateurs, le confort du pantalon ample et la sous-culture grunge en a également fait son doudou. C’est même un peu la dernière tribu à les avoir portés jusqu’à aujourd’hui.

Porter le baggy en 2024

Figurez-vous que cette nouvelle va faire plaisir à mon père puisque aujourd'hui, le baggy, ça se porte en taille haute. Fini le caleçon apparent, et heureusement. On peut même montrer ses chaussettes désormais, quitte à retrousser le bas de son pantalon et surtout, on s’autorise à rentrer le maillot à l’intérieur si nécessaire.

Ces photos prises à la Fashion week de Milan vous donnent un aperçu:

Ces photos prises à la Fashion week de Milan montrent comment le pantalon baggy peut-être porté.
Image: Style Du Monde
Ces photos prises à la Fashion week de Milan montrent comment le pantalon baggy peut-être porté.
Image: StyleDuMonde
Fashion week de Milan
Image: Style Du Monde

Si autrefois le baggy était associé au streetwear et ne se portait quasi qu’avec un pull à capuche, aujourd’hui, vous pouvez l’associer à une veste bomber, un tricot, ou même un manteau. Pour les filles, que ce soit un crop top moulant ou le sweat «oversize», tout est possible.

Il en va de même pour les chaussures: le baggy peut autant s’associer à des baskets Nike que des Converse en tissu, ou même des bottines façon Doc Martens. La différence entre les années 2000 et 2024, c’est qu’avant, on avait tous le même look, et qu’aujourd’hui, on peut en faire ce qu’on veut. Comme quoi la mode, c’est cyclique, mais ce n'est jamais vraiment pareil.

Les looks de cowgirl badass de Beyoncé
1 / 10
Les looks de cowgirl badass de Beyoncé
source: instagram
partager sur Facebookpartager sur X
En Chine, une mode consiste à aller au bureau en pyjama
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
A peine diffusé, le film sur Donald Trump est déjà menacé
Acclamé lors de sa première à Cannes cette semaine,The Apprentice, consacré à la montée en puissance du jeune Donald Trump à New York, fait déjà l'objet de menaces de poursuites judiciaires de la part du camp de l'ancien président.

C'est vrai qu'il avait un peu de quoi choquer, The Apprentice, avec sa multitude de scènes peu flatteuses à l'égard de Donald Trump, incarné par Sebastian Stan. Pilules d'amphétamine, liposuccion, intervention chirurgicale contre la calvitie ou, plus grave, scène de violences conjugales dans laquelle l'ancien président jette violemment à terre sa première épouse, Ivana, avant de la contraindre à des rapports sexuels non-consentis.

L’article