Divertissement
Série

«Eh Pepsi! Il est où mon avion?» sur Netflix: l'histoire vraie

Pepsi, Where's My Jet? Michael Davis as John Leonard in Pepsi Where's My Jet? Cr. Courtesy of Netflix © 2022
Pepsi qui ment et John Leonard qui les prend au mot: ça en «jet».Image: Netflix

«Eh Pepsi! Il est où mon avion?»: le docu Netflix qui ridiculise Pepsi

Netflix retrace la savoureuse histoire vraie d'un étudiant de 20 ans qui a mis Pepsi dans ses petits souliers. Procès et intimidations, les bulles sont montées à la tête des grandes pontes de la boisson.
01.12.2022, 18:5402.12.2022, 08:57
Suivez-moi
Plus de «Divertissement»

Quatre épisodes pour raconter l'histoire de John Leonard, cet étudiant de 20 ans qui, devant son téléviseur, a vu une pub qui va le faire rêver et l'empêcher de fermer l'oeil: pour 7 millions de points Pepsi, selon les dires de la marque de soda, vous recevez un avion de chasse d'une somme de 32 millions de dollars. «Plus vous buvez du Pepsi, plus vous obtenez des trucs cool», s'affiche sur l'écran. Damn! Du sucre à foison pour pouvoir voler dans un Harrier Jet et amuser la galerie.

L'élément le plus loufoque: aucune clause de non-responsabilité ou de mention d'une blague n'accompagne la publicité. Mais pour acheter 4,3 millions de canettes, il en faut un gosier de compétition - et une symphonie de rôts. En désespérance face à l'ampleur de la tache, John Leonard trouve une parade: contre un chèque de 700 000 dollars, il pourra compiler les points qui lui manquent.

L'abnégation du jeune homme, épaulé par son ami Tedd Hoffman, à la tête d'une petite fortune, va forcer le respect et pousser Pepsi dans ses derniers retranchements. La référence à David contre Goliath est à maintes reprises usée (jusqu'au cordeau à force) pour retracer cette bataille juridique qui va s'étendre sur quatre ans.

Pepsi, Where's My Jet? (L to R) John Leonard and Todd Hoffman in Pepsi, Where's My Jet? Cr. Courtesy of Netflix © 2022
Des années plus tard, John et Todd restent inséparables. Image: netflix

C'est surtout cette liberté prise par la marque de soda, quitte à prendre les consommateurs pour des benêts, jouant les plus malins pour faire croire au Saint Graal. Les multiples histoires qui entourent cette affaire vont souligner l'impact des publicités mensongères d'une marque qui faisait tout pour concurrencer et dépasser son rival de toujours: Coca-Cola. Et les manigances seront légion, puisque la docu-série remonte jusqu'à des débordements aux Philippines pour une... énième publicité mensongère.

Battre Coca-Cola coûte que coûte

Pepsi a dépassé les bornes, comme l'expliquent les directeurs artistiques. La course effrénée pour dépasser Coca dans la guerre des bulles du cola n'avait plus de limites pour le rival de toujours. Et les dessous de cette grosse bévue démontrent aussi le mépris des gros bras de cette industrie. Une course au profit avant tout, quitte à ne plus rien respecter, et cracher à la face du monde.

Eh Pepsi! Ou est mon avion est un vrai pied de nez à cette bande de malfrats de la pub, se gaussant dans leur tour d'ivoire à pondre des spots mensongers pour faire rêver. Alors Pepsi a-t-il offert l'appareil au gamin de Seattle? A vous de le voir (ou d'enquêter sur les internets), mais cette histoire en quatre épisodes accouche d'un petit morveux, piolet à la main, lancé dans une ascension folle: celle d'une montagne nommée Pepsi.

Cette quête chimérique apporte son lot d'enseignements jusqu'à être couchée noir sur blanc dans des bouquins de droit au pays de l'Oncle Sam, au chapitre des limites du droit des contrats.

La bande-annonce:

Vidéo: watson
Bande-annonce de la saison 3 d'Emily in Paris
Video: twitter
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Nemo: «Un succès mondial est possible»
L'Eurovision (ESC) est un tremplin unique. Et à croire les experts interrogés, Nemo a le potentiel pour une grande carrière internationale.

«Je souhaite à Nemo que la victoire à l'Eurovision soit le début d'une carrière mondiale. Nemo a certainement le potentiel pour cela», a déclaré le compositeur et chanteur Peter Reber.

L’article