DE | FR

Uber Suisse ne doit pas cotiser aux retraites des chauffeurs UberPop

La version d'Uber qui permet aux particuliers de s'improviser chauffeurs ne doit pas payer l'AVS pour ces derniers affirme le Tribunal fédéral.



FILE - In this April 6, 2020, file photo, taxi driver Nicolae Hent cleans and disinfects his cab before starting work in New York. A taxi driver's job was already tougher in recent years with the arrival of ride-sharing companies such as Uber and Lyft. The empty streets during the coronavirus pandemic have made things more difficult. (AP Photo/Matt Rourke, File)

Image: sda

Une victoire pour Uber: la plateforme de covoiturage Uber Suisse n'est pas l'employeur des chauffeurs UberPop. Cette dernière permet aux particuliers de s'improviser chauffeurs. L'entreprise ne doit donc pas payer de cotisations AVS à la caisse de compensation du canton de Zurich, a jugé le Tribunal fédéral.

La caisse de compensation avait jugé, en août 2019, que les chauffeurs UberPop effectuaient un travail dépendant pour Rasier Operations B.V., qui a son siège aux Pays-Bas. La caisse de compensation réclamait environ 5,2 millions de francs pour 2014, intérêts courus compris, selon un arrêt du Tribunal fédéral publié mercredi. (ats)

Plus d'articles «Actu»

Harry règle ses comptes avec son père

Link zum Artikel

On a enfin une date pour le nouvel épisode de «Friends»!

Link zum Artikel

Voici pourquoi les Allemands se ruent sur l'Astrazeneca

Link zum Artikel

L'Afrique du sud veut attaquer des réseaux sociaux en justice

Link zum Artikel

Aucun rapport, mais regardez ce «tsunami de glace» submerger un pont en Russie

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Cybersécurité

«Nous sommes en pleine cyberguerre»

Les cyberattaques se multiplient à l'échelle mondiale. La Suisse n'y échappe pas et elle manque de spécialistes pour se défendre. De quoi parle-t-on? L'experte en cybersécurité Lennig Pedron nous aide à comprendre.

Les attaques informatiques d’ampleur internationale se multiplient, comment l'expliquer?Nous sommes de plus en plus connectés à internet. Du coup, les cyberattaques augmentent. Pour mieux comprendre, imaginez une civilisation où chacun construit sa propre maison. Plus il y a d'êtres humains, plus il y a de maisons. Dès lors, des voleurs ou des saboteurs peuvent par exemple entrer par effraction dans les bâtisses les moins bien sécurisées. C'est de ce phénomène-là dont on parle.

Concrètement, à …

Lire l’article
Link zum Artikel