Economie
Téléphone

Salt veut utiliser Elon Musk pour surpasser Swisscom et Sunrise

Salt annonce une coopération avec Elon Musk
Que se passe-t-il entre l'opérateur téléphonique suisse et le milliardaire américain?keystone/montage watson

Voici ce que Salt mijote avec Elon Musk

Le plus petit des trois opérateurs suisses de télécommunications connaît une forte croissance. L'entreprise veut investir dans la qualité, sans pour autant renoncer à des rabais. Une opération avec la société Starlink est prévue.
29.03.2024, 11:46
Stefan Ehrbar / ch media
Plus de «Economie»

Lorsqu'on consulte le site Internet de Salt, on se fait presque assommer par les rabais: 55% de moins sur tel abonnement de téléphonie mobile, 70% sur un autre. Et ces réductions de prix n'ont rien d'exceptionnel chez la plus petite des trois entreprises de télécommunications suisses disposant de son propre réseau de téléphonie mobile.

En effet, c'est grâce à des prix bas qu'elle prend, depuis des années, des parts de marché à ses concurrents, Sunrise et Swisscom. Au cours des dix dernières années, c'est Salt qui a gagné le plus grand nombre de nouveaux abonnés de téléphonie mobile par rapport à sa taille.

L'année dernière, le schéma s'est répété: Salt a gagné près de 120 000 nouveaux abonnés, et a donc presque autant progressé que les deux plus grands opérateurs – Sunrise a gagné 132 000 abonnés, Swisscom 129 000.

En termes de nombre d'abonnements, Salt a ainsi atteint, pour la première fois depuis dix ans, une part de marché supérieure à 17%. A titre de comparaison, selon les calculs de CH Media (dont fait partie watson) basés sur les chiffres de la Confédération, en 2023, Swisscom détenait environ 57% du marché, et Sunrise un peu plus de 25%.

Un chiffre d'affaire en hausse

Pour l'entreprise de télécommunications, qui appartient au milliardaire français Xavier Niel, cette stratégie s'avère également fructueuse sur le plan financier. Le chiffre d'affaires a augmenté de 4,0% à 1,12 milliard de francs, le résultat d'exploitation de 4,7% à 573 millions de francs, a indiqué Salt ce mardi.

French telecommunications and technology industry businessman Xavier Niel leaves after the Louis Vuitton Spring/Summer 2024 womenswear fashion collection presented Monday, Oct. 2, 2023 in Paris. (AP P ...
Xavier Niel.Keystone

La croissance du chiffre d'affaires de Salt a donc été plus forte que celle de ses concurrents. En effet, Sunrise a vu son chiffre d'affaires reculer en 2023 et Swisscom n'a pu légèrement croître que grâce à ses activités à l'étranger.

Un autre facteur du succès de Salt est l'offre TV et Internet, que Salt propose à un prix nettement inférieur à celui de la concurrence. A la fin de l'année dernière, le produit lancé en 2018 comptait déjà 223 000 clients. Salt ne le propose toutefois que sur les raccordements en fibre optique. Actuellement, cela représente un peu plus de deux millions de foyers. Fin 2025, ils devraient être 3 millions et fin 2030, environ 4 millions. Salt ne construit pas elle-même ces réseaux, mais les loue principalement à Swisscom.

Le fait que Salt ait pu améliorer la qualité de ses services a également contribué à ce bon résultat. Cela nécessite, certes, des investissements dans le service à la clientèle, mais permet également de réaliser des économies sur le long terme. Ainsi, le nombre d'appels pour régler des problèmes a diminué, et la part de la clientèle dont le problème a pu être résolu au premier contact a augmenté.

Une guerre des prix avec Yallo

Salt veut rester sur le chemin de la croissance et mettre l'accent sur la qualité. Toutefois, Sunrise en particulier mène une guerre des prix agressive avec sa marque Yallo, comme le dit Max Nunziata, directeur de Salt. Salt ne peut que difficilement s'y soustraire et devra à l'avenir également proposer des prix inférieurs à ceux de la concurrence.

Dans un entretien avec CH Media, Max Nunziata affirme que les rabais élevés diluent certes la valeur que les produits ont – mais qu'ils fonctionnent. Et de déclarer:

«Si je propose un produit à 25 francs et un autre à 25 francs, annoncé avec un rabais de 50%, tout le monde prendra le deuxième.»

Toutefois, pour des raisons juridiques, il n'est pas non plus permis de proposer des produits à prix réduit de manière permanente. C'est pourquoi Salt fait une rotation des abonnements en rabais – et utilise aussi les vacances pour s'orienter. Max Nunziata explique:

«Avant les vacances, nous proposons plus souvent des produits avec des prestations d'itinérance, après les vacances plus souvent des abonnements pour la Suisse.»

De nouveaux magasins phares

L'entreprise veut aussi se développer grâce à des magasins stationnaires. Jusqu'à maintenant, chaque ouverture un magasin a fait ses preuves. Le réseau de filiales est passé de 88 à 108 magasins au cours des cinq dernières années. Max Nunziata fait maintenant encore mieux: cette année, Salt ouvrira deux magasins phares plus grands – l'un à la rue du Rhône à Genève et l'autre à la Bahnhofstrasse à Zurich.

Une coopération avec Elon Musk

Salt est le premier opérateur de téléphonie mobile européen à annoncer une coopération avec la société Starlink d'Elon Musk. Ainsi, les clients de Salt pourront à l'avenir utiliser leur smartphone dans les régions où il n'y a pas de réseau mobile. Il est prévu que le service soit activé pour les SMS à la fin de l'année et l'année prochaine pour les services vocaux et certains services de données.

Il y a toutefois encore de nombreux problèmes juridiques et des questions à résoudre concernant l'utilisation des fréquences, non seulement avec les autorités de régulation en Suisse, mais aussi avec celles des pays voisins. Il faudrait en effet empêcher par exemple que les clients suisses de Salt puissent avoir accès au service Starlink à l'étranger.

Max Nunziata déclare:

«Le revers de la médaille de l'innovation, c'est que les règles ne sont pas encore claires. Nous ne pouvons pas forcer les autorités à travailler plus rapidement qu'elles ne le font.»

Toujours est-il que Starlink a prouvé que la technologie fonctionnait.

Traduit et adapté de l'allemand par Léa Krejci

Cette vidéo va vous dissuader d'aller à Bali
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
182 postes menacés: voici ce que réclament les ouvriers Vetropack
Le personnel de Vetropack, accompagné des syndicats Unia et Syna, a manifesté vendredi à Saint-Prex, dans le canton de Vaud, pour réclamer l'ouverture de négociations sur le plan social.

Le personnel de Vetropack s'est mobilisé vendredi après-midi devant l'usine de St-Prex (VD). Une cinquantaine de personnes, accompagnées des syndicats Unia et Syna, ont réclamé l'ouverture de «vraies négociations» sur le plan social.

L’article