DE | FR

En Suisse, la hausse des prix inquiète et «ce n'est que le début»

La hausse des prix en Suisse a incité les ménages à changer leurs habitudes. Malgré l'inquiétude, la hausse des prix demeure toutefois modérée. Mais jusqu'à quand?
06.05.2022, 13:4606.05.2022, 17:30

Avec l'énergie en tête de liste, la population suisse s'inquiète de voir son portefeuille se vider à toute vitesse. C'est notamment le cas du retraité René Teuscher (72 ans) qui s'est exprimé à la RTS lors dans un reportage vidéo publié vendredi.

René Teuscher
René TeuscherImage: RTS

Nombreuses sont les familles qui vivent avec un budget serré et l'inflation qui atteint 2,5% ne rassure pas. Pour rappel, l'inflation, c'est quand les prix des biens (les choses matérielles) et des services (les choses immatérielles) augmentent.

Quels produits sont principalement touchés?

Selon la RTS, ce sont les denrées qui contiennent du blé qui ont subi une hausse significative. Concrètement:

  • Les pâtes ont augmenté de 10,5% ces trois derniers mois.
  • Le pain et les viennoiseries ont augmenté de 2,4% depuis le début de l'année.
  • Fruits secs et oléagineux sont 2% plus cher.
  • Le prix de la bière est grimpé de 1,9%.

Mais ce n'est pas tout: les prix de la viande et des huiles pourraient également augmenter dans un futur proche.

«Ce n'est que le début»

Pour la Fédération romande des consommateurs (FRC), «ce n'est que le début». Le 12h45 de la RTS a notamment expliqué que la guerre en Ukraine ainsi que la hausse du prix du pétrole sont des causes directes à la hausse de l'inflation en Suisse.

Il explique notamment que la plus forte hausse est celle du mazout, qui a augmenté de près de 75%. Une augmentation conséquente dans les charges des propriétaires de logements. Les carburants essences et diesels ont eux grimpé de 30%. Une hausse tamponnée par la taxe fixe de l'essence, dit-il.

Cela coûtera 1,5x plus cher de prendre l'avion qu'il y a un an et le prix des meubles de jardin fabriqués en plastique (qui vient lui-même du pétrole) a augmenté également. Dernier produit touché par l'inflation: l'habillement.

Une task force spéciale voit le jour

Stefan Meierhans, alias «monsieur prix», était l'invité de La Matinale de la RTS, vendredi. Il estime que la situation en Suisse reste favorable, mais inquiétante. Il appelle à rester «vigilant» et souhaite plus de transparence afin d'éviter une hausse des prix injustifiée.

Stefan Meierhans
Stefan MeierhansImage: RTS

La guerre en Ukraine et ses conséquences économiques mobilisent aussi le monde politique. Le Conseil fédéral et les parlementaires réfléchissent à des mesures pour soulager le budget des ménages. Une task force a par ailleurs été créée par la Confédération. (sia)

L'employé d'un resto casse une étagère de vins à 10 000 francs

L'actu sur l'économie? Par ici

La Grèce rembourse plus tôt que prévu sa dette au FMI

Link zum Artikel

Importants changements à la présidence d'UBS

Link zum Artikel

Abramovitch, l'oligarque qui négocie la paix entre Poutine et Zelensky

Link zum Artikel

Ce qui se cache derrière les rumeurs sur les nouveaux avions d'Edelweiss

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
L'arrivée d'Elon Musk provoque départs et gel des embauches
Plusieurs départs de responsables chez Twitter ont été confirmés par une porte-parole à l'AFP.

Twitter, en passe d'être racheté par Elon Musk, a fait part jeudi du départ de deux hauts responsables du groupe et de la suspension de toute embauche non essentielle.

L’article