DE | FR

L'Irlande sanctionne sèchement Whatsapp avec une amende record

Suite aux modifications controversées de ses conditions d’utilisation, la messagerie s’est vue infliger une amende de près de 250 millions de francs.



L'autorité numérique irlandaise (DPC) a annoncé, jeudi, avoir imposé à Whatsapp une amende record de 225 millions d'euros (243 millions de francs).

Pourquoi cette amende?

Elle fait suite à une enquête demandée par la Commission européenne concernant la protection des données personnelles. Démarrée en 2018, elle portait sur le respect par Whatsapp de ses obligations de transparence en vertu des règles européennes sur la protection des données, notamment «sur le traitement des informations entre Whatsapp et d'autres compagnies de Facebook».

L'instance européenne voulait plus d'informations sur l'utilisation que Facebook veut faire des données de sa filiale, et notamment sur les possibilités de croisement liées à l'utilisation d'identifiants uniques.

La DPC a relevé dans sa décision des «infractions de nature très sérieuse» et un «déficit très important d'informations» fournies à l'utilisateur.

Un record en Europe

Cette amende est la plus importante jamais infligée par le régulateur irlandais. C'est aussi la deuxième plus grosse par un régulateur numérique en Europe après celle de 746 millions d'euros (808 millions de francs) contre Amazon, en juillet, au Luxembourg pour non-respect de la réglementation européenne sur les données privées des internautes.

Whatsapp en colère

Un porte-parole de Whatsapp a dénoncé, jeudi, «des sanctions tout à fait disproportionnées», indiquant que l'entreprise ferait appel. «Whatsapp est engagé dans la fourniture d'un service sécurisé et privé. Nous avons travaillé pour assurer que l'information que nous donnons est transparente et complète et nous continuerons de le faire», a-t-il ajouté. (jah/ats)

En parlant de Whatsapp...

Plus d'articles Actu

La Suisse n'éduque pas correctement les enfants issus de l'asile

Link zum Artikel

La 5G vient à peine d'arriver et la 6G est déjà en route

Link zum Artikel

«Les catastrophes de cet été sont clairement liées au réchauffement»

Link zum Artikel

Oubliez Spotify, TikTok lance sa propre plateforme de musiques virales

Link zum Artikel

Swisscom a abusé de sa position dominante, amende de 7,4 millions

Le Tribunal administratif confirme une sanction contre Swisscom qui a profité de sa situation pour casser les prix lors de l'attribution d'un marché.

Le Tribunal administratif fédéral (TAF) a largement confirmé la sanction de la Commission de la concurrence (Comco) contre Swisscom pour abus de position dominante dans le cadre d'un appel d'offre de La Poste. La cours a, toutefois, réduit le montant à payer d'un demi-million de francs. L'opérateur devra débourser 7,4 millions.

L'affaire remonte à 2008. La Poste avait alors lancé un appel d'offres pour la mise sur pied d'un réseau longue distance (wide area network ou WAN) pour ses sites postaux.

Lire l’article
Link zum Artikel