DE | FR

L'évacuation de Kaboul va bientôt prendre fin: le point sur la situation

In this image provided by the U.S. Air Force, U.S. Air Force loadmasters and pilots assigned to the 816th Expeditionary Airlift Squadron, load people being evacuated from Afghanistan onto a U.S. Air Force C-17 Globemaster III at Hamid Karzai International Airport in Kabul, Afghanistan, Tuesday, Aug. 24, 2021. (Master Sgt. Donald R. Allen/U.S. Air Force via AP)

Image: sda

Dans six jours, le 31 août, les troupes américaines quitteront l'aéroport de Kaboul. Quelle est la situation sur le terrain? Combien de personnes ont déjà été évacuées?



Opérations frénétiques

Les évacuations se succèdent sans arrêt, malgré la situation chaotique à l'aéroport de Kaboul. Depuis la mise en place du pont aérien, le 14 août, 88 000 personnes sont parties à bord des avions occidentaux.

In this image provided by the U.S. Air Force, U.S. Air Force loadmasters and pilots assigned to the 816th Expeditionary Airlift Squadron, load people being evacuated from Afghanistan onto a U.S. Air Force C-17 Globemaster III at Hamid Karzai International Airport in Kabul, Afghanistan, Tuesday, Aug. 24, 2021. (Master Sgt. Donald R. Allen/U.S. Air Force via AP)

Depuis le 14 août, les évacuations se succèdent sans arrêt. Image: sda

Les opérations se sont encore intensifiées ces dernières heures: près de 19 000 personnes ont été exfiltrées en 24 heures entre mardi et mercredi, dont 11 200 par les Etats-Unis et 7800 par les autres pays.

Le retrait américain marque la fin des opérations

Le président américain Joe Biden a confirmé que les troupes américaines quitteront l'aéroport de Kaboul le 31 août. Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, a par ailleurs assuré que les talibans s'étaient engagés publiquement dans ce sens.

In this Aug. 22, 2021, photo provided by the U.S. Marines, U.S. service members provide assistance during an evacuation at Hamid Karzai International Airport in Kabul, Afghanistan. (Staff Sgt. Victor Mancilla/U.S. Marine Corps via AP)

Les marines américains contrôlent l'aéroport. Image: sda

Les Américains ne sont pas les seuls étrangers en train d'évacuer leurs ressortissants, mais leur départ va forcément mettre fin aux opérations: sans leur soutien, les soldats britanniques, français, allemands et turcs présents dans la capitale afghane ne peuvent pas assurer la sécurité de l’aéroport, explique Ouest-France.

Plusieurs pays occidentaux avaient demandé aux Etats-Unis de repousser la date boutoir. En vain.

Encore 1500 Américains

Certains pays, comme la Suisse, ont déjà mis fin au rapatriement de leurs citoyens ou collaborateurs locaux. D'autres, comme le Canada et la Turquie, vont le faire bientôt.

La situation est différente pour les Etats-Unis: environ 1500 Américains se trouvent toujours en Afghanistan, selon les évaluations des autorités. Certaines d'entre eux pourraient ne pas vouloir partir, a indiqué Anthony Blinken.

Ces derniers jours, la CIA a lancé des opérations clandestines à l'aide d'hélicoptères et de troupes au sol pour secourir des Américains à l'intérieur et à l'extérieur de Kaboul, a révélé le Wall Street Journal.

A U.S. Chinook helicopter flies over the U.S. Embassy in Kabul, Afghanistan, Sunday, Aug. 15, 2021. Helicopters landed at the U.S. Embassy in Kabul as diplomatic vehicles left the compound amid the Taliban advance on the Afghan capital. (AP Photo/Rahmat Gul)

Un hélicoptère américain survole Kaboul, le 15 août. Image: sda

Et les Afghans?

Des milliers d'Afghans sont massés depuis des jours devant l'aéroport de la capitale, dans une atmosphère tendue. Certains y campent avec leur famille entière. Tous espèrent arriver à entrer dans le complexe et prendre au plus vite un avion pour l'Occident.

La situation à l'extérieur de l'aéroport.

Les talibans, qui patrouillent les alentours de l'aéroport, ont répété qu'ils ne vont «pas permettre aux Afghans de quitter le pays».

La Belgique arrête ses évacuations à Kaboul

La Belgique a annoncé mercredi soir avoir mis fin à ses opérations d'évacuations de l'aéroport de Kaboul, en Afghanistan. Le retrait des troupes américaines qui sécurisent le site est prévu le 31 août.

People disembark from a chartered plane and board waiting busses, after being evacuated from Afghanistan, during arrival at Melsbroek Military Airport in Melsbroek, Belgium, Wednesday, Aug. 25, 2021. (AP Photo/Olivier Matthys)

Des réfugiés Afghans attendent un bus, lors de leur arrivée sur le tarmac de l'aéroport de Bruxelles. Image: AP

(asi/ats)

Les talibans ont pris le contrôle de Kaboul, Afghanistan

1 / 19
Les talibans ont pris le contrôle de Kaboul, Afghanistan
source: sda / khwaja tawfiq sediqi
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

La situation en Afghanistan

4 points pour comprendre qui sont les talibans

Link zum Artikel

En Afghanistan, des décennies de progrès pourraient être anéanties

Link zum Artikel

Suite à la défaite afghane, Trump appelle Biden à la démission

Link zum Artikel

Le président de l'Afghanistan a quitté le pays

Link zum Artikel

L'escalade militaire entre le Hamas et Israël s'intensifie

C'est la pire flambée de violence entre Israël et le Hamas depuis des années, et ne semble pas vouloir s'arrêter. Aux roquettes palestiniennes, l'armée israélienne répond avec un déluge de feu sur la bande de Gaza.

Le Hamas a d'abord tiré mardi soir un barrage de roquettes vers Tel-Aviv, après la destruction complète d'un immeuble d'une douzaine d'étages dans le centre de la ville de Gaza, dans lequel des ténors du mouvement avaient leurs bureaux.

Le mouvement armé a également annoncé tirer 100 missiles vers Beersheva, ville du sud où les sirènes d'alarme ont retenti, comme à Tel-Aviv. Au total, ces attaques ont fait cinq morts et des dizaines de blessés du côté israélien.

De l'autre côté, les attaques …

Lire l’article
Link zum Artikel