DE | FR

Contrainte, Angela Merkel cède et déconfine l'Allemagne

La chancelière allemande, Angela Merkel, capitule face aux pressions.
La chancelière allemande, Angela Merkel, capitule face aux pressions.Image: DPA AP POOL
La chancelière a accepté mercredi un assouplissement des restrictions en Allemagne, dès le 8 mars. Elle capitule face au mécontentement général dans le pays.
04.03.2021, 08:3305.03.2021, 21:08

Le bras de fer entre Angela Merkel et les dirigeants des 16 Etats-régions a duré près de neuf heures mercredi. Tous sont finalement parvenus à s'entendre sur un calendrier d'assouplissement des mesures de confinement partiel, en place depuis quatre mois.

En cédant à la pression de l'opinion publique, la chancelière tend à redonner de «l'espoir» et assure que l'Allemagne est désormais «dans une nouvelle phase» de la lutte contre l'épidémie. Ce renouveau a notamment été rendu possible par l'accélération des vaccinations.

Dès le 8 mars

  • Les réunions privées seront autorisées entre deux foyers mais ne devront pas dépasser un total de cinq personnes (les enfants de moins de 14 ans étant exclus de la restriction).
  • Les fleuristes, les librairies et les jardineries pourront rouvrir leurs portes dans les régions où ce n'est pas encore le cas.
  • Dans les régions où le taux d’incidence évalué sur une semaine est inférieur à 35 nouveaux cas pour 100 000 habitants, les commerces de détail, les musées et certaines cours sportives pourront aussi rouvrir.

La vie va cependant continuer de se dérouler au ralenti, la plupart des restrictions étant prolongées au moins jusqu'au 28 mars. La priorité pour le pays reste de contrer la hausse des cas et la propagation du variant britannique, qui représente désormais 46% des infections.

Dès le 28 mars

  • Dans les régions allemandes où le taux d’incidence évalué sur une semaine est inférieur à 50 nouveaux cas pour 100 000 habitants, les restaurants, les secteurs culturels et sportifs pourront rouvrir. Au-dessus de 100, de sévères restrictions seront en revanche réintroduites.
  • Le gouvernement d'Angela Merkel promet ainsi la mise à disposition de ces tests rapides, attendus sous peu dans les rayons des drogueries, pour que d'ici début avril, toute la population (même les enfants) puisse se tester chaque semaine et gratuitement.

Le pays va autoriser le vaccin AstraZeneca aux plus de 65 ans, alors que celui-ci était jusqu'à présent boudé par quasi toute l'Europe, dont l'Allemagne. Les délais entre l'administration de deux doses seront allongés. (ats/mndl)

La situation épidémique allemande
Mardi, le bilan s'est alourdi de 358 décès en une journée. Fin 2020, l'Allemagne enregistrait jusqu'à 6000 décès en une semaine. Du côté des contaminations, la situation progresse dans le bon sens depuis le début de l'année, et semble se stabiliser à un niveau assez élevé. Toutes les tranches d'âge sont touchées, avec une incidence un peu plus faible chez les 65-80 ans. Mais le chemin reste encore long: aujourd'hui, seules deux régions présentent une incidence inférieure à 50, dans un pays où le Covid a tué plus de 70 000 personnes.
ledauphine.com

watson a discuté «pandémie» avec ce célèbre chercheur en biomédical:

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un journaliste russe fait une gaffe et une super-arme est détruite
Le Kremlin détenait l'un des engins militaires les plus meurtriers du monde. Dans sa surexcitation, un reporter russe a oublié un détail qui a littéralement tout fait exploser.

C'était la boulette à éviter. Vendredi 20 mai, Aleksandr Kots, un reporter de guerre russe, a présenté aux spectateurs d'une chaîne télévisée le plus gros mortier du monde appartenant aux troupes de Vladimir Poutine.

L’article