larges éclaircies
DE | FR
International
Argent

Jeff Bezos va s'offrir un superyacht «monstrueux»

Le nouveau superyacht de Jeff Bezos est si grand qu'il a besoin de son propre yacht

Image
Le fondateur d'Amazon veut s'acheter un nouveau bateau et a passé commande chez le constructeur néerlandais Oceanco. Coût de l'opération: un demi-milliard de dollars.
13.05.2021, 12:4715.02.2022, 09:24
Plus de «International»

C'est le sujet dont tout le monde parle, au moins dans le domaine des navires de luxe: le superyacht de Jeff Bezos. Le constructeur néerlandais Oceanco a diffusé très peu d'informations à ce sujet, mais le futur bateau du fondateur d'Amazon sera très probablement à la hauteur de sa fortune, qui atteint 177 milliards de dollars.

Une fois terminé, le Project 721 mesurera 127 mètres de long, s'étendra sur plusieurs ponts et arborera trois énormes mâts, selon informations glanées ici et là. Cela en fera l'un des plus grands voiliers de luxe jamais construits aux Pays-Bas, résume Bloomberg.

Le nouveau yacht ressemblerait à celui-ci.
Le nouveau yacht ressemblerait à celui-ci.Image: Twitter/Brad Stone

Yacht de support

En raison de ses grandes voiles, le yacht ne serait pas équipé d'un héliport. Cependant, il serait accompagné d'un yacht de soutien qui a été «expressément commandé et conçu pour inclure» un héliport, nous rassure Asia Pacific Boating. La compagne de Jeff Bezos, Lauren Sanchez, est une pilote d'hélicoptère certifiée.

Du coup, le Project 721 sera si grand qu'il a besoin de son propre yacht, observe CNN, qui n'hésite pas à définir le Project 721 une «monstruosité». Le coût estimé, sans compter le bateau de soutien, est de 500 millions de dollars. Il sera complété en 2022. (asi)

La cérémonie des Brit Awards
1 / 9
La cérémonie des Brit Awards
Taylor Swift a reçu le «Global Icon Brit Award», prix récompensant un artiste pour l'ensemble de sa carrière.
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ce chef yakuza n’aurait pas dû tenter de vendre du matos nucléaire à l'Iran
Un criminel japonais a voulu vendre du «plutonium» à un général iranien. Mais Takeshi Ebisawa a manqué de chance, puisque son interlocuteur était en réalité un agent infiltré américain. Avec cette vente de matériel, il voulait financer un groupe d'insurgés au Myanmar.

La justice américaine a diffusé un communiqué mettant en lumière les manigances d'un chef yakuza. Le Japonais aurait tenté de vendre du matériel nucléaire militaire à un général iranien. Le chef Yakuza se nomme Takeshi Ebisawa, 60 ans. Il voulait vendre de l'uranium et du plutonium, au nom d'un chef à la tête d'un groupe d'insurgés actif en Birmanie.

L’article