DE | FR

Au Brésil, les condamnations de corruption cassées définitivement pour Lula

Le jugement de l'ancien président, pour corruption, a été annulé par la Cour suprême. Il pourrait donc se présenter aujourd'hui contre Bolsonaro au pouvoir.



Former Brazilian President Luiz Inacio Lula da Silva speaks at the Metalworkers Union headquarters in Sao Bernardo do Campo, Sao Paulo state, Brazil, Wednesday, March 10, 2021, after a judge threw out both of his corruption convictions. (AP Photo/Andre Penner)
Luiz Inacio Lula da Silva

Image: sda

La Cour suprême du Brésil a pris, jeudi, une décision très favorable à Luiz Inacio Lula da Silva, en confirmant l'annulation des condamnations, pour corruption, de l'ex-président de gauche. Il est ainsi éligible pour la présidentielle de 2022.

«C'était un très gros mensonge. Mais mes avocats ont prouvé que c'était une imposture. Le juge a menti, les avocats ont menti, la police fédérale a menti, pour m'éloigner de la campagne électorale. Maintenant, je suis prêt pour le combat.»

Lula da Silva, ex-président du Brésil (2003-2010) dans un entretien à la chaîne de télévision argentine C5N

«Avec cette décision de la Cour suprême, Lula est candidat», a réagi immédiatement le président d'extrême droite Jair Bolsonaro, laissant entendre que la population devrait s'inquiéter pour l'«avenir du Brésil», si l'icône de la gauche revenait au pouvoir.

Lula, âgé de 75 ans, n'a pas encore confirmé officiellement qu'il serait candidat, même s'il a déclaré à plusieurs reprises qu'il se tenait prêt à revenir dans l'arène politique, le moment venu.

Il sera candidat «si c'est nécessaire», afin de battre «un fasciste comme Bolsonaro, un génocidaire, car responsable du chaos de la pandémie», a répété Lula jeudi sur C5N:

«Je suis en bonne santé. Mais ce ne doit pas forcément être moi. Nous pouvons choisir quelqu'un qui peut représenter les secteurs progressistes du Brésil.»

Mais le choc des titans contre Jair Bolsonaro a déjà commencé. L'ex-président de gauche tire à boulets rouges sur le président d'extrême droite, qu'il qualifie de «génocidaire», en raison de sa gestion chaotique de l'épidémie de coronavirus, qui a fait plus de 365 000 morts au Brésil.

Plus d'articles «Actu»

Harry règle ses comptes avec son père

Link zum Artikel

On a enfin une date pour le nouvel épisode de «Friends»!

Link zum Artikel

Voici pourquoi les Allemands se ruent sur l'Astrazeneca

Link zum Artikel

L'Afrique du sud veut attaquer des réseaux sociaux en justice

Link zum Artikel

Et pour se changer les idées, regardez ces gens qui ont trouvé leur double au musée

1 / 16
Ces gens ont trouvé leur double au musée
source: imgur / imgur
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Harry règle ses comptes avec son père

Link zum Artikel

On a enfin une date pour le nouvel épisode de «Friends»!

Link zum Artikel

Voici pourquoi les Allemands se ruent sur l'Astrazeneca

Link zum Artikel

L'Afrique du sud veut attaquer des réseaux sociaux en justice

Link zum Artikel

4 points pour comprendre le phénotypage, ce truc dont débat le Parlement

Le Conseil national débat, aujourd'hui, de ce procédé qui permet d'utiliser cette méthode basée sur l'ADN pour élucider des crimes. Mais pourquoi en parler?

Les enquêteurs devraient pouvoir recourir au phénotypage lors de leurs recherches. Ce procédé, qui permet d'utiliser les profils ADN pour obtenir davantage d'informations sur un suspect, est au cœur des débats de la session spéciale du Conseil national mardi.

Actuellement, les policiers peuvent seulement comparer les relevés de la scène de crime avec ceux des suspects. La loi sur les profils ADN date de 2005 et interdit l'exploitation des séquences codantes. Ainsi, seul le sexe de l'auteur de …

Lire l’article
Link zum Artikel