International
Catastrophe naturelle

Papouasie-Nouvelle-Guinée: les recherches des victimes sont interrompues

Des villageois recherchent des disparus dans un glissement de terrain dans le village de Yambali, dans les Hautes Terres de Papouasie-Nouvelle-Guinée, le lundi 27 mai 2024.
Des villageois recherchent des disparus dans un glissement de terrain dans le village de Yambali, dans les Hautes Terres de Papouasie-Nouvelle-Guinée, le lundi 27 mai 2024.Image: AP UNDP Papua New Guinea

Les recherches pour retrouver les corps en Papouasie sont interrompues

Il est trop dangereux de poursuivre les recherches après le glissement de terrain, fin mai. Une centaine de personnes restent portées disparues.
05.06.2024, 09:03
Plus de «International»

Les recherches pour retrouver les corps des centaines de villageois présumés ensevelis par un vaste glissement de terrain en Papouasie-Nouvelle-Guinée fin mai ont été arrêtées, a annoncé l'armée mercredi, la zone étant «trop dangereuse» pour y mener des opérations.

«Tous les efforts pour récupérer les corps ont été interrompus en raison du danger», a indiqué le major Joe Aku, en soulignant le risque de nouveaux glissements de terrain. Il a ainsi anéanti les espoirs des survivants de retrouver les corps de leurs proches décédés dans la catastrophe.

De prochains glissements fort probables

Le périmètre du sinistre a été bouclé jusqu'à nouvel ordre aussi bien pour les civils que pour les autorités, et la zone déclarée interdite d'accès, par ce responsable militaire qui supervise les lieux.

Douze jours après le drame qui a enseveli une localité de la province d'Enga, dans le centre du pays du Pacifique, le bilan humain reste incertain.

Selon le gouvernement, quelque 2000 personnes ont été ensevelies, mais au vu des images satellite, des experts et des responsables locaux suggèrent un bilan bien plus bas, de l'ordre de quelques centaines. Seuls neuf corps ont jusqu'à présent été retrouvés, d'après les autorités sanitaires locales.

Une note interne du département des mines et des risques géologiques du gouvernement pointe une «forte probabilité de prochains glissements de terrain» sur le site «dans un avenir immédiat».

Le document précise que «tout accès à la zone devrait être restreint aux experts».

Les autorités locales estiment que quelque 7949 personnes vivaient dans le village dévasté par la catastrophe. La plupart d'entre elles ont été évacués et dépendent désormais de l'aide humanitaire, selon le major Aku.

Des discussions sont en cours entre la communauté et les autorités à propos de la possible création d'un mémorial pour les victimes ensevelies. (ag/ats)

Le séisme qui a frappé Taïwan en images
1 / 16
Le séisme qui a frappé Taïwan en images
Un puissant séisme a frappé Taïwan mercredi 3 avril 2024.
source: sda / daniel ceng
partager sur Facebookpartager sur X
Cet avion a connu un atterrissage spectaculaire
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La baignade dans la Seine n'est plus une priorité pour Hidalgo
La baignade dans la Seine en vue des Jeux olympiques de Paris va devoir attendre, suite au séisme politique que vit la France cette semaine.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a reporté pour après le second tour des élections législatives anticipées le 7 juillet sa baignade dans la Seine, promise en vue des Jeux olympiques, initialement prévue le 23 juin, a annoncé mercredi la Ville.

L’article