International
Chine

OMC: la Chine attaque les Etats-Unis sur les semi-conducteurs

Les semi-conducteurs au coeur d'une bataille entre la Chine et Etats-Unis

A man works at a manufacturer of Integrated Chip encapsulation in Nantong in eastern China's Jiangsu province on Friday, Sept. 16, 2022. Growth in Chinese factory activity was weak in September,  ...
Un laboratoire qui fabrique des puces et des semi-conducteurs dans la province chinoise du Jiangsu.Image: sda
Pékin accuse Washington de mettre en péril les chaînes mondiales d'approvisionnement.
13.12.2022, 05:5713.12.2022, 06:08
Plus de «International»

La Chine a annoncé le dépôt d'une procédure auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) contre les Etats-Unis pour leurs restrictions aux exportations de semi-conducteurs.

En octobre, les Etats-Unis, au nom de la «sécurité nationale» avaient annoncé de nouveaux contrôles à l'exportation visant à limiter la capacité de Pékin à acheter et fabriquer des puces haut de gamme, «utilisées dans des applications militaires».

L'ambition de Washington était de compliquer le développement par Pékin de sa propre industrie des semi-conducteurs. Ces derniers font l'objet d'une féroce bataille entre les deux puissances économiques pour la domination technologique. Les Etats-Unis accusent régulièrement la Chine d'espionnage industriel et de menaces à sa sécurité nationale.

Le ministère chinois du commerce a accusé lundi soir Washington de «faire obstacle au commerce international normal de marchandises, notamment de puces, et de menacer la stabilité de la chaîne d'approvisionnement industrielle mondiale».

Une autre affaire entre la Chine, les Etats-Unis et l'OMC (et la Suisse):

«Pratiques protectionnistes»

Les Etats-Unis violent les règles du commerce international, se livrent à des «pratiques protectionnistes» et la procédure à l'OMC vise à protéger «les droits et intérêts légitimes» de la Chine, a-t-il indiqué dans un communiqué.

Les différends sont nombreux entre les deux pays: déséquilibre des relations commerciales, situation à Hong Kong, relations américaines avec Taïwan, droits de l'homme ou encore rivalité technologique.

Lors d'un sommet du G20 à Bali en Indonésie en novembre, les présidents chinois Xi Jinping et américain Joe Biden se sont engagés à améliorer les relations bilatérales.

Quelques jours avant l'annonce des Etats-Unis sur les semi-conducteurs en octobre, le ministère américain de la défense avait placé sur une liste noire 13 nouvelles entreprises chinoises, au nom de leurs liens supposés avec les forces armées de leur pays. Leader mondial des drones, DJI était la plus connue des compagnies visées. (ats/jch)

Copin comme cochon: Le bêtisier
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La conférence de l'extrême droite européenne est un succès
Déplacée trois fois, la «National Conservatism Conference» réunissait des figures de l'extrême droite à Bruxelles ce mardi. Les autorités ont envoyé la police sur place pour tenter de mettre fin à l'événement. De quoi susciter un fort intérêt médiatique.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban, l'ancien candidat à la présidentielle Eric Zemmour, le défenseur du Brexit Nigel Farage et l'ancien chef du renseignement intérieur allemand Hans-Georg Maassen: une conférence de haut niveau réunissant des cercles de droite et d'extrême droite était prévue à Bruxelles, organisée par le think tank conservateur «Edmund Burke Foundation»

L’article