DE | FR

Il y a 40% de chance qu'il fasse plus chaud d'1,5°C dans 5 ans

Nous nous rapprochons gentiment du cadre mondial fixé par l'Accord de Paris. A savoir, le maintien du réchauffement global à 1,5°. Et non, ce n'est pas vraiment une bonne nouvelle.
27.05.2021, 09:0227.05.2021, 15:52
Image: Shutterstock

L'année 2020 a été l'une des trois années les plus chaudes jamais enregistrées. Aussi, une augmentation moyenne d'1,5° C par rapport à l'ère préindustrielle est probable pendant les cinq prochaines années.

Davantage de pluie?

La température annuelle moyenne sera probablement supérieure d'au moins 1°C, dans une fourchette établie entre 0,9°C et 1,8°C, à la situation préindustrielle, a précisé, jeudi, à Genève, l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

Les régions de hautes latitudes et le Sahel devraient recevoir davantage de précipitations. De leur côté, des cyclones tropicaux devraient augmenter dans certaines zones.

«Il faut s'attendre à une fonte accrue des glaces, une élévation du niveau de la mer, une augmentation des vagues de chaleur et d'autres phénomènes météorologiques extrêmes»
Petteri Taalas, secrétaire général de l'OMM

Les effets seront plus importants sur:

  • La sécurité alimentaire
  • La santé
  • L'environnment
  • Le développement durable

Agir plus vite

«Nous nous rapprochons de manière mesurable» de la limite inférieure de l'Accord de Paris, déplore Petteri Taalas. La communauté internationale doit oeuvrer «plus rapidement» pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre et atteindre la neutralité carbone.

L'OMM avait récemment précisé que l'année dernière avait été l'une des trois années les plus chaudes jamais observées. La température moyenne mondiale a dépassé de 1.2°C la situation de la période préindustrielle. (ats/hkr)

L'activiste chinoise fait une grève de la faim à Lausanne

Vidéo: watson

La Grève pour l'Avenir en images

1 / 18
La Grève pour l'Avenir, en images
source: sda / anthony anex
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
L'Arctique se réchauffe quatre fois plus vite que prévu
La fonte de la calotte glaciaire est le principal moteur de la hausse du niveau de la mer, devant la fonte des glaciers et l'expansion de l'océan sous l'effet du réchauffement de l'eau.

L'Arctique s'est réchauffé près de quatre fois plus vite que le reste du monde lors des 40 dernières années. Ces conclusions d'une nouvelle étude font craindre une sous-estimation des modèles climatiques des pôles, dont le réchauffement a une influence prépondérante sur la hausse du niveau des mers.

L’article