International
Commentaire

France chassée du Sahel, indésirable au Maroc: attention au boomerang

Image
Commentaire

La France se fait humilier: attention à sa réaction

Il ne faudrait pas que les rebuffades essuyées en Afrique noire et au Maroc se transforment en ressentiment dans un pays, la France, qui a perdu de sa superbe, qui doute de lui-même et pense au repli.
13.09.2023, 18:3313.09.2023, 19:04
Plus de «International»

Bien sûr, pour se rassurer, on pourra toujours attribuer à «Macron» la responsabilité des rebuffades essuyées par la France au Sahel et dernièrement au Maroc, où l’aide proposée par l’Elysée à la suite du tremblement de terre n'a pas été acceptée. On pourra dire que c’est de sa faute, qu’il ne sait pas s’y prendre, qu’il est arrogant, hautain, condescendant. Qu’il a tous les défauts.

Coup sur coup

Mais attention! Les urnes sont le lieu où se déverse le ressentiment, où prend corps la vengeance, qui vient toujours un peu après. En un an, la France, à travers ses soldats, a été boutée hors du Mali, puis du Burkina Faso et pourrait connaître le même sort au Niger. Et voilà que son offre de soutien humanitaire n’est pas la bienvenue au Maroc.

En diplomatie, on appelle ça avaler des couleuvres. On peut aussi considérer que ce sont des affronts. Quelles que soient les arrière-pensées françaises en Afrique noire, elle y a fait le sacrifice d’une partie de ses hommes, tombés face aux djihadistes. Quant au Maroc, la relation est si étroite entre les deux pays, avec une diaspora marocaine en France deuxième en nombre derrière l’algérienne, que le refus de Mohamed VI a quelque chose d'irréaliste, de contre-intuitif.

Le refus marocain a quelque chose d'incompréhensible

On peut lister toutes les raisons qu’on voudra – les hésitations de Paris à reconnaître pleinement la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, des affaires d’espionnage, moins de visas délivrés, le passif colonial – une aide française aurait paru naturelle à défaut d’être sans effet sur les mémoires, qui traversent les générations.

Ce pourrait être là, en effet, que réside la seule raison valable à cette fin de non-recevoir. Il n’est peut-être pas inutile que la France s’abstienne, de façon à ce que les Marocains ne se sentent pas redevables envers l’ancienne puissance coloniale – il n’y a pas pire que de se sentir en dette avec plus fort que soi, cela ne favorise pas l'épanouissement. Soit, mais c’est très subtil.

Et puis, c’est considérer que la France pète la forme, que rien ne peut l'atteindre. Or, non, en ce moment, tout l'atteint. C'est probablement parce qu'elle la sent vulnérable, que cette ex-Françafrique lui parle mal. La France n’est pas un pays confiant. C’est un pays qui doute. Qui pour partie s’estime en déclin, en voie de submersion migratoire ou, c’est tout comme, de tiers-mondisation.

C'est mauvais pour le moral. Ça rend hargneux. Ça incite au repli sur soi. Ça nourrit de l'identitaire. Que cela soit le fonds de commerce du Rassemblement national et de Reconquête, la réalité électorale s’en fiche, elle ne trie pas entre les bons et les mauvais. La rancœur se transforme en bulletins de vote. Emmanuel Macron sait cela.

Macron parle aux électeurs de Le Pen et Zemmour

C’est peut-être la raison pour laquelle il est intervenu mardi soir dans une vidéo sous-titrée en arabe et postée sur son compte X (ex-Twitter). S'adressant directement aux Marocains, passant par-dessus la personne du roi, il parle davantage aux électeurs français, en particulier à ceux d’Eric Zemmour et de Marine Le Pen, histoire de montrer que la France ne s’écrase pas et qu’elle entend avoir le dernier mot.

Jean-Luc Mélenchon, qui prône le respect de la souveraineté des pays du Sahel et du Maroc, ne se rend pas compte, ou il s’en fiche complètement, que ces mots-là sont repris à la volée par des Français qui les réclament pour eux-mêmes et leur propre pays.

Penser à la diaspora présente en France

Quand des millions d’étrangers originaires d’Afrique et du Maghreb, sans parler de leur descendance devenue française, vivent en France, il est préférable de ménager cette dernière, de ne pas chercher à l’humilier. Pour l’heure, l’édifice tient encore, on continue à aimer l’équipe de France de football, précisément parce qu’elle porte en elle le message universel d’un pays qui n'a que faire en principe des races et des couleurs de peau.

Mais il faudrait être bien naïf pour penser qu’une majorité de Français ne pourrait pas un jour abandonner cet universel intégrateur, cette belle idée qui fait la République, au profit d’une identité exclusive. Alors, attention!

Le discours poignant de ce rugbyman fait craquer ses coéquipiers
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Séoul diffuse de la propagande en réponse aux ballons nord-coréens
En réponse aux envois répétés de ballons remplis d'ordures par Pyongyang, l'armée sud-coréenne a repris les diffusions de propagande vers la Corée du Nord.

L'armée sud-coréenne a recommencé à diffuser de la propagande par haut-parleur vers la Corée du Nord en réponse aux envois répétés par Pyongyang de ballons lestés d'ordures vers le Sud, a-t-elle annoncé vendredi.

L’article