DE | FR

Le coronavirus a été créé en laboratoire, «cela ne fait aucun doute»

Un garde empêche les journalistes de se rapprocher de l'Institut de virologie de Wuhan, le 3 février 2021.
Un garde empêche les journalistes de se rapprocher de l'Institut de virologie de Wuhan, le 3 février 2021. Image: AP
Une nouvelle étude qui va faire beaucoup de bruit affirme que le Sars-Cov-2 a été créé dans le labo de Wuhan. La thèse des chauves-souris ne serait qu'une mise en scène visant à brouiller les pistes.
31.05.2021, 11:4631.05.2021, 17:34

Et si le coronavirus avait vraiment été créé dans le labo de Wuhan? Démentie plusieurs fois par les autorités chinoises, cette thèse rejaillit régulièrement dans le discours public. Une étude, consultée de manière exclusive par le DailyMail, va probablement mettre le feu aux poudres. Le titre de l'article est très clair:

«Le Covid-19 n'a aucun ancêtre naturel crédible et a été créé par des scientifiques chinois»

L'étude, qui va sortir ces prochains jours, a été réalisée par le professeur britannique Angus Dalgleish et le scientifique norvégien Birger Sørensen. Voici leurs conclusions:

  • Le virus a été créé par manipulation en laboratoire, et cela ne fait aucun doute.
  • Les chercheurs ont ensuite tenté de brouiller les pistes en procédant à la rétro-ingénierie pour faire croire qu'il avait évolué naturellement à partir de chauves-souris.
  • Les scientifiques qui se sont exprimés auraient été réduits au silence.

Les deux auteurs ont analysé les expériences menées au laboratoire de Wuhan entre 2002 et 2019. En fouillant dans les archives et les bases de données, ils ont reconstitué la manière dont les scientifiques chinois auraient construit les outils nécessaires à la création du Sars-Cov-2.

Colonne vertébrale naturelle

Cela se passe par la pratique controversée du «gain de fonction», qui consiste à modifier des virus naturels pour les rendre plus infectieux, afin qu'ils puissent se répliquer dans des cellules humaines en laboratoire. Cela permet d'étudier et de mieux comprendre les effets potentiels du virus sur l'homme.

Dalgleish et Sørensen affirment que des scientifiques travaillant sur des projets de gain de fonction ont pris une «colonne vertébrale» naturelle de coronavirus, trouvée chez des chauves-souris des cavernes chinoises, et y ont greffé une nouvelle protéine de spicule (spike en anglais), ce qui l'a transformée en un virus mortel et hautement transmissible, le Sars-Cov-2.

L'Institut de virologie de Wuhan.
L'Institut de virologie de Wuhan.Image: Wikidata

«Des théories de la conspiration»

La thèse de la création du virus en laboratoire n'est pas nouvelle et fait débat au sein de la communauté scientifique.

Le 19 février 2020, 27 scientifiques ont publié une déclaration dans The Lancet dans laquelle ils «condamnent fermement les théories de la conspiration suggérant que le Covid-19 n'a pas une origine naturelle». D'autres chercheurs ont fait la même chose un mois plus tard dans les pages de la revue Nature.

Mais depuis, beaucoup d'avis ont évolué. Au début du mois, 18 éminents scientifiques ont publié une lettre dans la revue Science, appelant à une nouvelle enquête sur les origines du virus. D'après eux, «les théories de la libération accidentelle d'un laboratoire et de la propagation zoonotique restent toutes deux viables».

Plus d'articles sur ce sujet:

Qui sont les auteurs de l'étude?
Angus Dalgleish est professeur d'oncologie à l'université St George de Londres. Il est surtout connu pour avoir réussi à créer le premier «vaccin contre le VIH» opérationnel, qui permet de traiter les patients diagnostiqués et de les dispenser de médicaments pendant des mois.

Birger Sørensen est président de la société pharmaceutique Immunor, qui a développé un candidat vaccin contre le coronavirus appelé Biovacc-19.

(asi)

Une année de confinement en images

1 / 15
Une année de confinement, en images
source: keystone / ennio leanza
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
3 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
3
Le ministre de la Justice a approuvé la perquisition chez Donald Trump
Le ministre de la Justice Merrick Garland a affirmé ce 11 août avoir «personnellement approuvé» la perquisition spectaculaire menée lundi par le FBI chez l'ex-président Donald Trump en Floride.

Cette confirmation survient en pleine tempête politique aux Etats-Unis entre démocrates et républicains. Lors d'une conférence de presse exceptionnelle, le ministre de la Justice Merrick Garland n'a rien dévoilé des raisons et des résultats de cette perquisition, mais il a précisé qu'elle avait été approuvée par un juge fédéral.

L’article