DE | FR
Rome: des personnes attendant leur dose sont priées de rentrer à la maison.
Rome: des personnes attendant leur dose sont priées de rentrer à la maison.Image: EPA ANSA

La suspension d'Astrazeneca a un effet néfaste et direct sur les gens

Le fait que plusieurs pays aient renoncé au vaccin a des conséquences très concrètes: des milliers de personnes n'ont pas pu recevoir leur dose, et plusieurs centres d'immunisation ont fermé leurs portes.
16.03.2021, 19:4416.03.2021, 21:45

L'apparition de caillots sanguins chez certaines personnes ayant reçu le vaccin Astrazeneca a poussé une bonne partie des pays européens à suspendre l'administration du médicament produit par le laboratoire anglo-suédois. Alors que les décisions institutionnelles se succédaient sans arrêt, quelle est la situation sur le terrain? «Chaos et confusion», résume le Guardian.

A Berlin par exemple, les centres de vaccinations de Tegel et Tempelhof ont été temporairement fermés, explique le Berliner Zeitung. Environ 290 employés ont été renvoyés chez eux, et près de 60 000 personnes attendent toujours leur deuxième injection.

Toujours en Allemagne, dans les États de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et de Hambourg, tous les rendez-vous des gens qui auraient dû recevoir le sérum Astrazeneca ont dû être annulés. Toute personne ayant reçu le vaccin a été invitée à consulter un médecin en cas d'effets secondaires persistants.

Un million de doses au frigo

Même situation en Italie: 35 centres de vaccination ont fermé leurs portes rien que dans le Latium, écrit La Repubblica. Plus de 7000 personnes qui auraient dû être immunisées mardi n'ont pas pu recevoir leur dose.

Selon Il Sole 24 Ore, c'est le chaos dans les quelque deux mille centres de vaccination de toute l'Italie. Un million de doses ont été mises de côté et ne peuvent pas être utilisées, en tout cas pas avant le feu vert de l'Agence européenne du médicament. (asi)

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
«La politique russe est grossière», le diplomate qui a lâché Poutine balance
Il a démissionné à Genève et sa décision fait le tour du monde. Boris Bondarev a osé, il a lâché la Mission russe. Il commente sa situation dans une interview à 24 heures, voici ce qu'il faut en retenir.

La décision a provoqué un séisme dans le monde bien rangé de la Genève internationale et a provoqué des remous dans le monde entier: Boris Bondarev, un haut diplomate russe, a démissionné avec fracas en réglant ses comptes avec Poutine.

L’article