DE | FR
epa09076910 People who were waiting to be vaccinated against Covid-19 at the Termini Railway Station vaccination center are asked to leave after Italian drugs agency AIFA suspended the use of the AstraZeneca jab across the country as a precautionary measure pending a ruling from the European Medicines Agency, in line with several other countries, in Rome, Italy, 15 March 2021. The vaccination center, which was recently inaugurated, closed its doors. EPA/FABIO FRUSTACI

Rome: des personnes attendant leur dose sont priées de rentrer à la maison. Image: EPA ANSA

La suspension d'Astrazeneca a un effet néfaste et direct sur les gens

Le fait que plusieurs pays aient renoncé au vaccin a des conséquences très concrètes: des milliers de personnes n'ont pas pu recevoir leur dose, et plusieurs centres d'immunisation ont fermé leurs portes.



L'apparition de caillots sanguins chez certaines personnes ayant reçu le vaccin Astrazeneca a poussé une bonne partie des pays européens à suspendre l'administration du médicament produit par le laboratoire anglo-suédois. Alors que les décisions institutionnelles se succédaient sans arrêt, quelle est la situation sur le terrain? «Chaos et confusion», résume le Guardian.

A Berlin par exemple, les centres de vaccinations de Tegel et Tempelhof ont été temporairement fermés, explique le Berliner Zeitung. Environ 290 employés ont été renvoyés chez eux, et près de 60 000 personnes attendent toujours leur deuxième injection.

Toujours en Allemagne, dans les États de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et de Hambourg, tous les rendez-vous des gens qui auraient dû recevoir le sérum Astrazeneca ont dû être annulés. Toute personne ayant reçu le vaccin a été invitée à consulter un médecin en cas d'effets secondaires persistants.

Un million de doses au frigo

Même situation en Italie: 35 centres de vaccination ont fermé leurs portes rien que dans le Latium, écrit La Repubblica. Plus de 7000 personnes qui auraient dû être immunisées mardi n'ont pas pu recevoir leur dose.

Selon Il Sole 24 Ore, c'est le chaos dans les quelque deux mille centres de vaccination de toute l'Italie. Un million de doses ont été mises de côté et ne peuvent pas être utilisées, en tout cas pas avant le feu vert de l'Agence européenne du médicament. (asi)

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Suspension du vaccin Astrazeneca en Europe, on en est où?

En l'espace de quelques heures, l'Allemagne, la France, l'Italie, l'Espagne et le Portugal ont suspendu les vaccinations avec le sérum d'Astrazeneca. La balle est dans le camp de l'Agence européenne du médicament.

Sale temps pour le laboratoire anglo-suédois Astrazeneca, qui fait actuellement face à une pluie de suspensions. Après la Bulgarie, l'Islande, la Norvège, le Danemark, l'Irlande et les Pays-Bas, cinq autres pays ont décidé de mettre sur pause l'administration de son vaccin. On fait le point.

Annoncée par le ministre allemand de la santé Jens Spahn, la décision a été prise suite à l'accumulation d'une forme particulière de thrombose très rare dans les veines cérébrales. Ces cas sont …

Lire l’article
Link zum Artikel