assez ensoleillé
DE | FR
International
Covid-19

Les influenceurs ukrainiens se font vacciner au prix d'un selfie

Image
Image: shutterstock

Les influenceurs ukrainiens se font vacciner au prix d'un selfie

Les vaccins n'ont pas la cote en Ukraine. Pour redorer leur image, les autorités ont ouvert la vaccination à toute personne ayant une influence sur la population, mais pas tous les candidats respectent les critères.
31.03.2021, 17:48
Plus de «International»

Les autorités sanitaires ukrainiennes vivent une période compliquée: alors que le pays fait face à une nouvelle vague d'infections, une bonne partie de sa population n'entend pas se faire vacciner. Selon de récents sondages, quatre personnes sur dix ne font pas confiance aux vaccins.

Pour renverser cette situation, le ministère de la santé a eu une idée: ouvrir la vaccination aux personnalités publiques. Qu'ils soient acteurs, chanteurs, athlètes, ou influenceurs, et quel que soit leur âge, ces leaders d'opinion sont censés redorer l'image du médicalement mal aimé auprès de la population, écrit le New York Times.

Cela ne se fait pas au détriment des personnes vulnérables, car ces «célébrités» ont droit aux vaccins qui restent à la fin de la journée, qui seraient autrement gaspillés.

Les candidats à cette vaccination précoce doivent respecter trois critères principaux:

  • Avoir un certains nombre d'abonnés sur les réseaux sociaux.
  • Faire un selfie pendant la vaccination.
  • Partager cette photo sur les réseaux sociaux

En théorie, c'est simple et efficace. Dans les faits, cela se révèle un peu plus compliqué. Car même si plusieurs personnes qui respectent les critères ont répondu à l'appel, le programme a rapidement été inondé par de jeunes influenceurs. Ces derniers étaient en bonne santé et relativement peu exposés à la maladie. Certains avaient par ailleurs moins de mille adeptes sur les réseaux sociaux.

Pour les spécialistes de l'éthique médicale, cela ne pose pas vraiment problème. Après tout, ce ne sont pas les bénéficiaires qui fixent les règles, et l'important c'est de ne pas gaspiller les vaccins.

Une année de Covid-19, retour en images

1 / 17
Le Covid-19 en Suisse, retour en images
Le port du masque se généralise en Suisse et dans le monde au cours de l'année 2020.
source: keystone / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi les Russes se vantent de cet exploit
Outre la prise d'Avdiïvka, objet de nombreuses batailles, l'armée russe a vanté la destruction d'un char M1 Abrams américain dans l'ouest de l'Ukraine.

La conquête de la petite ville d'Avdiïvka, âprement disputée depuis des mois, n'est pas la seule victoire dont la propagande de l'armée russe s'est vantée. Dans l'ouest de l'Ukraine, elle affirmait avoir détruit le premier char M1 Abrams fourni par les Etats-Unis. Seuls 31 d'entre eux ont été livrés à l'Ukraine en octobre dernier.

L’article