ciel couvert10°
DE | FR
International
Covid-19

Covid: plus de 2 millions d'infections mondiales en sept jours

Le nombre de cas Covid a explosé en une semaine, selon l'OMS

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, mercredi, que le nombre de nouveaux cas avait progressé, au niveau mondial, même si celui des nouvelles victimes continuait de reculer.
01.12.2022, 11:0001.12.2022, 11:45
Plus de «International»

La pandémie liée au coronavirus a accéléré la semaine dernière dans le monde. Selon les données publiées mercredi soir par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève, plus de 2,6 millions de nouvelles infections ont été observées la semaine dernière. Ce chiffre a augmenté de 2%.

Par régions, le Pacifique occidental et, davantage encore, le continent américain ont dû faire face à une détérioration de la situation. Les nouveaux cas ont en revanche diminué de 18% en Afrique.

Côté décès, le nombre des nouvelles victimes a reculé de 5%, à moins de 8500. Le Pacifique occidental, une partie de l'Asie et, à plus de 20%, le continent américain ont été confrontés à une augmentation. Le nombre a toutefois diminué de 35% en Europe et 79% en Afrique.

Le variant Omicron rassemble toujours presque la totalité des séquençages sur un mois. Au total, près de 6,7 millions de personnes ont succombé au coronavirus depuis le début de la pandémie. Et plus de 637 millions ont été infectés. (ats/mndl)

Copin comme cochon: la fin des restrictions Covid
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Russie ne méritait pas Alexeï Navalny
Le Kremlin s'est débarrassé de son plus grand opposant au pouvoir et personne n'a réagit en Russie. Vladimir Poutine inaugure une nouvelle ère où la violence risque d'être souveraine.

En janvier 2021, le monde entier a regardé Alexeï Navalny faire le voyage de l'Allemagne jusqu'en Russie. Après un long traitement médical et une convalescence suite à un empoisonnement au Novitchok, le principal opposant de Poutine a décidé de rentrer au pays. Une erreur, pour beaucoup. Et même si l'opinion occidentale louait un acte de bravoure, il était quasiment certain que l'opposant russe risquait de passer le reste de sa vie derrière les barreaux.

L’article