larges éclaircies
DE | FR
International
Covid-19

Préparez-vous, le Delta ne sera (probablement) pas le dernier variant

Préparez-vous, le Delta ne sera (probablement) pas le dernier variant

Image
Image: Shutterstock
Alors que le variant Delta est en train de provoquer une vague de reconfinements partout dans le monde, des experts alertent: ce n'est probablement pas le dernier. Ni le plus dangereux.
15.07.2021, 18:5816.07.2021, 15:30
Plus de «International»

C'est une phrase que l'on entend régulièrement depuis le printemps 2020: «La pandémie est loin d'être terminée». Cette fois, elle a été prononcée par les membres du Règlement sanitaire international, qui s'est réuni mercredi.

Les experts indépendants, mandatés par l'OMS, sont inquiets et fustigent ces pays qui pensent que la crise est finie. «La situation n'est pas bonne», a dit le président du Règlement, Didier Houssin.

Et pour cause. Dans leur déclaration, au terme de leur réunion, les spécialistes estiment que «l'émergence et la propagation mondiale de nouveaux variants qui pourraient être plus dangereux et aussi plus difficiles à contrôler» est «probable».

Contre l'inégalité vaccinale

Houssin a également dénoncé les pays qui incitent leurs ressortissants à une troisième dose, alors que l'inégalité vaccinale est encore importante.

Comme l'OMS, le comité d'experts indépendants est favorable à une levée provisoire de la propriété intellectuelle et à un transfert de technologies. (ats/asi)

Une année de Covid-19, retour en images
1 / 17
Le Covid-19 en Suisse, retour en images
Le port du masque se généralise en Suisse et dans le monde au cours de l'année 2020.
source: keystone / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur X
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Joe Biden remporte une victoire «fragile» dans le Michigan
Comme prévu, Joe Biden et Donald Trump ont chacun remporté les primaires de leur parti dans le Michigan, un Etat destiné à jouer un rôle crucial lors de la présidentielle du 5 novembre. Pour l'instant, le score du président en exercice est de mauvais augure pour ses chances de réélection.

C'est presque ce qu'on appelle une victoire à la Pyrrhus. Bien qu'il ait remporté la primaire sur ses quelques rares concurrents démocrates, le président Joe Biden s'est vu sévèrement sanctionné pour son soutien à Israël. Son seul réel adversaire pour l'investiture démocrate, Dean Phillips, un riche parlementaire de l'Etat du Minnesota, n'a récolté que 2,8% des votes.

L’article