DE | FR
epaselect epa09182121 A member of the public is inoculated with the a dose of the Johnson and Johnson COVID-19 vaccine, during a 'Take The Shot - Get a Beer' event in Washington DC, USA, 06 May 2021. The event encouraged members of the public to get vaccinated by offering a free beer after vaccination.  EPA/WILL OLIVER

Pour inciter à la vaccination contre le Covid, les Etats-Unis, entre autres, offrent plusieurs récompenses. Image: sda

Tinder, bière et joint gratuits: ces pays sont prêts à tout pour vacciner

En Suisse, le rythme des vaccinations ralentit. Ailleurs, on essaie de le stimuler en offrant des cadeaux en espèces et des goodies. On fait le tour.

Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story
Vanessa Hann
Vanessa Hann



Les autorités sanitaires suisses sont sous pression. D'une part, une certaine lassitude face à la vaccination gagne du terrain, d'autre part, le variant Delta est en nette augmentation.

Les jeunes, en particulier, ne semblent pas être motivés par la campagne de vaccination. Moins de dix pour cent des jeunes de 12 à 15 ans se sont inscrits pour être vaccinés contre le Covid, rapporte une enquête du journal alémanique NZZ am Sonntag.

D'autres pays connaissent également un ralentissement de leur campagne de vaccination. Cependant, des moyens plus subtils sont utilisés pour inciter les gens se faire vacciner. Voici sept exemples venant d'autres pays, ainsi que la manière dont la Suisse traite cette problématique.

Royaume-Uni: des avantages pour plus de rencontres sur Tinder et co.

Au Royaume-Uni, les utilisateurs d’applications de rencontres peuvent indiquer sur leur profil s’ils ont été vaccinés contre le Covid, et cela leur donne certains avantages. En effet, les applications de rencontres offrent aux personnes vaccinées l'accès à des fonctionnalités premium, telles que les «boosters de profil» ou les «super likes», qui sont normalement payantes.

L'autorité sanitaire britannique s'est associée pour cela à des opérateurs d'applications comme Tinder, Match, Bumble et d'autres, précise-t-elle dans un communiqué. L'idée n'est pas nouvelle: elle avait déjà été introduite aux Etats-Unis en mai. Vous en saurez plus, ci-dessous.

tinder application rencontre vaccin autocollant

Au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, les personnes vaccinées contre le virus obtiennent des badges sur Tinder. Image: tinder

Grèce: 150 euros «d’argent de poche»

La Grèce veut motiver les jeunes à se faire vacciner avec de l'argent de poche. A partir de la mi-juillet, les jeunes de 18 à 25 ans recevront 150 euros en espèces s'ils se font vacciner. Converti en monnaie suisse, cela représente environ 160 francs.

Toutefois, ce montant est immobilisé et ne peut être dépensé que pour certaines activités: pour des billets d'avion, de bateau et de train, des réservations d'hôtels, de campings, des billets de théâtre, de concert ou de cinéma.

Allemagne: des amendes prévues contre les absentéistes de la vaccination

Au lieu d’utiliser l’appât, l’Allemagne prend directement le bâton. Toute personne qui ne se présente pas au rendez-vous de vaccination fixé devra payer une amende de 30 euros, soit environ 33 francs suisses.

C'est la demande de Karl Lauterbach, membre du parti politique SPD, après avoir appris la semaine dernière que cinq à dix pour cent des rendez-vous de vaccination en Allemagne ne sont pas respectés.

Cependant, tous les partis politiques ne partagent pas l’avis de Karl Lauterbach. Par exemple, la politicienne du FDP Christine Aschenberg-Dugnus a suggéré d'offrir plutôt des récompenses, telles que des bons d'achat ou des entrées gratuites dans les musées.

Dans la région de la Saxe, une telle procédure est déjà en cours, et celle-ci est sur le point d’être fonctionnelle, écrit le journal Der Spiegel: les personnes qui se rendent au centre de vaccination devraient bénéficier de réductions sur des services ou des produits. Cependant, certains détails doivent encore être ajustés.

Etats-Unis: boire de la bière, fumer des joints et chasser gratuitement

Aux Etats-Unis, les Etats et les municipalités attirent les gens pour la vaccination avec une variété de récompenses:

Roumanie: entrée gratuite dans le château de Dracula

La Roumanie souhaite également attirer les visiteurs en leur offrant une entrée gratuite dans le château de Dracula, dont une partie est actuellement occupée par le centre de vaccination.

Dans la bâtisse historique, on peut se faire vacciner et ensuite aller visiter gratuitement les chambres du château, dont la célèbre salle de torture. On dit que le château a inspiré l'auteur irlandais Bram Stocker pour son roman d'horreur sur le vampire «Dracula».

n Roumanie, le château de «Dracula» annonce les rendez-vous de vaccination.

En Roumanie, le château de «Dracula» annonce les rendez-vous de vaccination. Image: @brandraculascastle via facebook

Russie: Moscou met au concours des voitures

Le maire de Moscou, Sergei Sobyanin, a lancé une tombola de voitures pour inciter à la vaccination. Jusqu'à la mi-juillet, cinq voitures seront tirées au sort chaque semaine parmi tous les Moscovites âgés de plus de 18 ans et qui reçoivent le vaccin contre le Covid pour la première fois.

Hong Kong: une chance de gagner un appartement à 1,3 million d’euros

À Hong Kong, plusieurs prix attendent ceux qui ont été vaccinés. Outre des bons d'achat et des billets d'avion, des appartements en copropriété d’une valeur de 10,8 millions de dollars de Hong Kong, soit environ 1,3 million de francs suisses, sont également à gagner. Les inscriptions sont ouvertes depuis le 15 juin et les chanceux tirés au sort seront annoncés début septembre, écrit le journal South China Morning Post.

Suisse: récompenses en fonction de l’employeur

En Suisse, ce sont surtout les employeurs qui offrent de petits avantages aux personnes vaccinées. Par exemple, les employés de la commune de Lachen, dans le canton de Schwyz, reçoivent un bon d'achat pouvant aller jusqu'à 200 francs pour la vaccination complète. A Zurich aussi, un foyer pour handicapés verse à ses employés une prime de 200 francs.

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) ne prévoit pas d’offrir des cadeaux à la population. Il ne veut pas récompenser la vaccination contre le Covid par des primes, a déclaré début juin Linda Nartey, médecin cantonal à Berne et vice-présidente de l'association des médecins cantonaux. Virginie Masserey, responsable du contrôle des infections à l’OFSP a ajouté: «Les gens devraient prendre la décision de se faire vacciner parce qu'ils en voient les avantages et veulent revenir à une vie normale».

Adapté de l'allemand par jch, le texte original ici.

Seriez-vous prêts à vous faire vacciner contre un cadeau?

Ces deux spectateurs sont fiers de la performance de l'équipe Suisse

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Interview

«Sans nouveau variant, on peut espérer du mieux entre l'été et l'hiver 2021»

Que faut-il penser des récentes annonces de réouverture alors que les chiffres du Covid-19 indiquent une situation plus qu'incertaine? Marcel Salathé, l'épidémiologiste qui a claqué la porte de la Task force en février, nous aide à comprendre.

Déchiffrer la drôle de situation que vit la Suisse depuis ce mercredi n'est pas une mince affaire. Selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), quatre critères sur cinq ne sont pas remplis pour une réouverture mais le Conseil fédéral a quand même décidé de lâcher du lest. Rappelons qu'il a lui-même fixé ces indicateurs afin de rendre les différentes mesures prises dans la lutte contre la pandémie plus efficaces.

Ancien membre de la fask force scientifique Covid-19 (il a claqué la porte en …

Lire l’article
Link zum Artikel