DE | FR
Bild

nbc news

Des ours polaires coincés dans un hôtel chinois

Dans le parc à thème Harbin Polarland, en Chine, les clients ont une vue panoramique sur ces géants sauvages. Une exhibition qui suscite l'ire des défenseurs des animaux.



«Que vous mangiez, jouiez ou dormiez, les ours polaires vous tiendront compagnie», a revendiqué le compte officiel Wechat (plus grand réseau social chinois) de Harbin Polarland, un parc à thème sur le Grand Nord situé en Chine.

Le prix d'une nuit d'hôtel à proximité d'un plantigrade? Entre 290 et 351 dollars (un peu près autant en francs). Soit une sacrée somme pour la Chine. Toutefois, l'établissement serait complet ces temps. Cette «prestation» proposée a immédiatement suscité de nombreuses critiques des défenseurs des animaux:

«Les ours polaires appartiennent à l'Arctique, pas aux zoos ou aux boîtes de verre des aquariums et certainement pas aux hôtels»

Jason Baker, vice-président senior de l'association de défense des animaux PETA déclaration à Reuters

«Imaginez être regardé, un objet de divertissement, privé de votre nature libre, tout le temps. Mais ce faisant, paradoxalement, ils vous acclament comme une star.», dit ce tweetos italien.

«Les ours polaires sont actifs jusqu'à 18 heures par jour dans la nature, parcourant des surfaces qui s'étendent sur des milliers de kilomètres», a rappelé Jason Baker, vice-président senior de l'association de défense des animaux PETA à Reuters.

L'hôtel a répondu aux critiques par la voix de Yang Liu, sa porte-parole, qui a déclaré à Reuters que la zone intérieure n'est qu'une partie de l'enclos total. Les plantigrades seraient laissés à l'extérieur lorsque la température et la qualité de l'air le permettent. (jah)

Plus d'articles «Actu»

Le manque de sport accroit le risque de décès du Covid

Link zum Artikel

Piccard a 1000 idées pour le climat, dont 9 qui vous touchent au quotidien

Link zum Artikel

Joe Biden envoie une délégation américaine non officielle à Taïwan

Link zum Artikel

Sofagate: le Parlement européen exige la fin des «querelles»

Link zum Artikel

La justice vaudoise se fait taper sur les doigts pour espionnage

Ecoutes et localisations illicites: les autorités vaudoises ont bâclé une enquête internationale sur un trafic de stupéfiants.

Pose de balises GPS, micros dans des voitures et écoutes téléphoniques dans plusieurs pays européens: le Parquet vaudois subit l'ire du Tribunal fédéral (TF) pour avoir commis de nombreuses fautes dans une enquête pour trafic de drogue.

Les enquêteurs n'ont pas demandé d'autorisation aux différents pays dans lesquels ils souhaitaient obtenir des données. Le TF a jugé cette manière d'agir inacceptable et ordonné la destruction des éléments de preuve.

Le TF souligne que la justice vaudoise, même si …

Lire l’article
Link zum Artikel