DE | FR

On vous parle du temps ou les deux «patates» de Mars étaient une lune

Image: Shutterstock
La paire de lunes à la forme patatoïde de la planète rouge auraient formé, à l'origine, un seul corps céleste. Retour sur l'aventure de Deimos et Phobos.
23.02.2021, 17:5103.03.2021, 17:40

Il y a plus d'un milliard d'années, un bail donc, la planète rouge aurait possédé une seule lune. Oui, pour ceux qui l'ignorent, elle en a deux: Deimos et Phobos. Ces derniers sont probablement les restes d'une seule lune percutée par un corps céleste de plus grande taille, rapportent des chercheurs zurichois dans la revue Nature Astronomy.

Un peu d'histoire d'abord

Découverts en 1877, Phobos et Deimos ressemblent à deux pommes de terre avec un diamètre de 22 et 12 kilomètres respectivement. Celui de notre lune est de 3 474 kilomètres. Composés de matière poreuse, ces deux satellites naturels ont longtemps été considérés comme des astéroïdes capturés par la planète rouge. Mais leurs orbites presque circulaires et proches de l'équateur plaident en faveur d'une origine commune.

L'une s'en ira l'autre se crashera

En 2025, une sonde japonaise devrait ramener des roches de Phobos. Leur analyse devrait permettre aux scientifiques d'affiner leurs calculs, écrit mardi l'EPFZ dans un communiqué. Selon l'étude, Deimos s'éloigne lentement de Mars, tandis que Phobos devrait s'y écraser dans 39 millions d'années ou être désintégrée par les forces gravitationnelles. (jah/ats)

Davantage d'infos sur la science

Envie d'escapade? Écoutez le premier son venant de Mars!

Link zum Artikel

Le phénotypage, ce nouvel outil d'analyse ADN pour élucider les crimes

Link zum Artikel

Les premières heures sur Mars du rover Perseverance

Link zum Artikel

La Nasa a caché un message secret sur le parachute de son rover

Link zum Artikel

Les six étapes majeures de la conquête de Mars

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Cette photo de moi a été utilisée pour répandre des mensonges sur la guerre»
La photo de Marianna Vyshemirsky, enceinte et fuyant une maternité bombardée, est devenue l'une des images les plus connues de la guerre. Mais Marianna n'a pas seulement reçu des encouragements, elle a également été la cible de message de haine – et ce, des deux camps

La photo a été prise après une attaque aérienne russe à Marioupol. Elle a circulé en ligne, mais a aussi fait la une des journaux et a été le centre des discussions au Conseil de sécurité de l'ONU. Néanmoins, après avoir survécu à cette attaque, Marianna a dû faire face à un autre genre d'attaque. Celle de la désinformation et de la haine, dirigée contre elle et sa famille.

L’article