DE | FR

Colonial Pipeline dit avoir payé 4,4 millions de dollars de rançon à des hackers

Le blocage de ce réseau d'oléoducs de 8800 km a paralysé une partie de l’approvisionnement du pays.
Le blocage de ce réseau d'oléoducs de 8800 km a paralysé une partie de l’approvisionnement du pays. Image: sda
Le groupe Colonial Pipeline a annoncé avoir «amorcé» le redémarrage des opérations de son oléoduc, mis à l’arrêt après une cyberattaque cinq jours plus tôt.
14.05.2021, 02:3320.05.2021, 10:36

L'opérateur de l'immense oléoduc américain, Colonial Pipeline, récemment paralysé par une cyberattaque, confirme avoir payé une énorme rançon pour rétablir l'ensemble de son système. La livraison de carburant est rétablie, et la situation dans les stations-service s'est améliorée.

8800 km

Le réseau d'oléoducs de 8800 km, le plus important des États-Unis pour les produits raffinés, dessert toute la côte est américaine à partir des raffineries installées sur la côte du Golfe du Mexique.

La panique qui a saisi les automobilistes, provoquant des files d'attente dans les stations-service et des pénuries dans plusieurs villes, commençait à se résorber «quelque peu». Mais l'approvisionnement normal des stations-service risque de prendre «plusieurs semaines» estime un analyste dans le Washington Post.

5 millions de dollars de rançon

La cyberattaque dont a été victime Colonial Pipeline utilisant un rançongiciel, ou «ransomware», a été menée par le groupe criminel DarkSide, a indiqué la police fédérale. Selon des informations de Bloomberg, la compagnie aurait payé 5 millions de dollars aux pirates, une information qui contredit celle du Washington Post, qui affirme que la compagnie n'a pas versé de rançon.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole de Colonial Pipeline n'a pas fait de commentaire indiquant qu'il y avait une enquête en cours. L'administration Biden s'est aussi abstenue de commenter, tout en soulignant que les compagnies devaient renforcer leur sécurité informatique. (ats/ga)

Des icebergs de l'Antarctique, en images

1 / 12
Des icebergs de l'Antarctique, en images
source: ap mod / cpl phil dye raf
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Copin comme cochon: les chiens

Plus d'articles concernant les Etats-unis

Les confidences du fils sulfureux de Joe Biden agitent les Américains

Link zum Artikel

Les Etats-unis évoquent un boycott des JO de Pékin

Link zum Artikel

Que penser des 65 premiers jours du Président Biden

Link zum Artikel

Un rapport de l'OMS sème le trouble entre la Chine et les USA

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
A Boutcha, Sanna Marin tourne définitivement le dos à Poutine
Depuis qu'elle porte sur ses épaules la candidature de son pays à l'Otan, la première ministre finlandaise a tous les regards européens braqués sur elle. Cette semaine, Sanna Marin a tourné encore plus le dos à Vladimir Poutine en rejoignant Zelensky sur le terrain, en Ukraine. Et elle dénonce.

Elle paraît loin l'époque où la Finlande se contentait de jouer l'arbitre indispensable entre la Russie et l'Occident. Depuis que le pays a officialisé sa candidature à l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan), tout s'accélère et sa légendaire neutralité s'effrite à grande vitesse. Gilet pare-balles, fringues casuals, pupilles graves, Sanna Marin, 36 ans, a déambulé ces dernières heures dans Kiev, Boutcha et Irpin.

L’article