DE | FR

Les talibans contrôlent l'Afghanistan, des Suisses évacués

Près de 20 ans après leur chute, les talibans reprennent Kaboul sans combat. Les diplomates occidentaux - dont des Suisses - et des milliers d'Afghans fuient.
16.08.2021, 06:4516.08.2021, 09:51

Quelques heures seulement après la fuite du président afghan Ashraf Ghani, les combattants talibans ont pris la capitale Kaboul. Le Conseil de sécurité de l'Organisation des nations unies (ONU) doit se réunir ce lundi à 16h (heure en Suisse) pour débattre de la situation. Voici les derniers développements:

Les talibans ont pris le contrôle du pays

L'armée américaine a «sécurisé» lundi l'aéroport de Kaboul, où a été regroupé le personnel de son ambassade dans l'attente d'être évacué après la prise-éclair de la capitale afghane par les talibans. Le drapeau américain a été retiré de l'ambassade.

Des combattants talibans prennent le contrôle du palais présidentiel afghan après la fuite du président Ashraf Ghani dimanche.
Des combattants talibans prennent le contrôle du palais présidentiel afghan après la fuite du président Ashraf Ghani dimanche.Image: sda

L'Afghanistan se trouve désormais aux mains des talibans après l'effondrement des forces gouvernementales et la fuite à l'étranger, dimanche, du président Ashraf Ghani qui a reconnu leur victoire au terme d'une guerre de près de 20 ans. «Les talibans ont gagné», a-t-il déclaré. Il se trouverait au Tadjikistan. Au même moment, les insurgés islamistes célébraient une victoire militaire aussi rapide que totale en investissant le palais présidentiel à Kaboul.

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, le mollah Abdul Ghani Baradar, co-fondateur des talibans, a salué la victoire du mouvement islamiste:

«A présent, nous devons montrer que nous pouvons servir notre nation et assurer la sécurité et le confort dans la vie»

Evacuation en urgence des Américains

«Nous pouvons confirmer que l'évacuation en toute sécurité de tout le personnel de l'ambassade est maintenant terminée», a déclaré, dans un communiqué, le porte-parole du département d'Etat. «Tout le personnel de l'ambassade se trouve dans l'aéroport international Hamid Karzai, dont le périmètre est sécurisé par l'armée américaine», a-t-il ajouté.

Un hélicoptère américain au-dessus de son ambassade. Dimanche, le pays a évacué ses ressortissants.
Un hélicoptère américain au-dessus de son ambassade. Dimanche, le pays a évacué ses ressortissants.Image: sda

«Au cours des prochaines 48 heures, nous aurons étendu notre présence de sécurité à près de 6000 militaires avec une mission centrée uniquement sur la facilitation de ces efforts et qui prendra en charge le contrôle aérien», a-t-il précisé.

Lundi «et au cours des prochains jours, nous allons transférer hors du pays des milliers de citoyens américains qui résidaient en Afghanistan, ainsi que des employés locaux de la mission américaine à Kaboul et leurs familles, ainsi que d'autres Afghans particulièrement vulnérables», selon le texte.

Des Suisses évacués d'Afghanistan

De nombreux autres diplomates et ressortissants étrangers ont également été évacués à la hâte de Kaboul dimanche. La Suisse, qui ne dispose pas d'ambassade en Afghanistan, a fermé temporairement son bureau de coopération dans la capitale afghane.

Six Suisses y travaillaient. Trois avaient déjà quitté le pays vendredi, les trois autres ont été évacués d'Afghanistan dans la nuit de dimanche à lundi. Ils sont sur le chemin du retour grâce à l'aide «de nos partenaires», a tweeté lundi matin le Conseiller fédéral Ignazio Cassis.

Le ministre des Affaires étrangères confirme ainsi l'information de l'agence de presse allemande (DPA) selon laquelle les Suisses sont à bord d'un avion américain avec 40 employés de l'ambassade d'Allemagne. Dans un premier temps, ils ont atterri à Doha.

Quant aux 40 employés locaux de la Direction du développement et de la coopération (DDC) et leurs familles, ils reçoivent un visa humanitaire. Au total, quelque 200 personnes sont concernées. «Nous travaillons d'arrache-pied dans des circonstances difficiles pour (les) évacuer», a ajouté le conseiller fédéral dans son Tweet matinal.

Vent de panique après la capture de Kaboul

L'entrée redoutée des combattants a provoqué un vent de panique dans la capitale Kaboul, où des milliers d'habitants s'efforçaient de fuir, s'agglutinant notamment à l'aéroport, où des scènes de chaos ont été rapportées.

Sur les réseaux sociaux, des vidéos apparemment tournées à l'aéroport faisaient état de scènes de cohue avec des foules énormes envahissant le tarmac dans l'espoir de monter à tout prix à bord d'un avion pour fuir le pays 👇.

D'autres images montraient des groupes de combattants talibans lourdement armés patrouillant dans les grandes villes, brandissant des drapeaux blancs et saluant la population. La peur régnait aussi parmi les dizaines de milliers de personnes réfugiées à Kaboul ces dernières semaines pour fuir les violences dans leur région.

Débacle pour les Américains et l'armée afghane

La débâcle est totale pour les forces de sécurité afghanes, pourtant financées pendant 20 ans à coups de centaines de milliards de dollars par les Etats-Unis. En dix jours, le mouvement islamiste radical, qui avait déclenché une offensive en mai à la faveur du début du retrait des troupes étrangères, notamment américaines, a pris le contrôle de quasiment tout l'Afghanistan.

Il a mené cet assaut victorieux 20 ans après en avoir été chassé par une coalition menée par les Etats-Unis d'Amérique en raison de son refus de livrer le chef d'Al-Qaïda, Oussama ben Laden, dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001. (jah/ats)

Quelques créations de Tom Daley postées sur Instagram

1 / 9
Quelques créations de Tom Daley postées sur Instagram
source: instagram madewithlovebytomdaley
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

watson participe à la «Session des Femmes»

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
En 5 points, voici comment le Code de famille cubain pourrait changer
Un référendum sur un nouveau Code de la famille a lieu aujourd'hui à Cuba. Il s'agit d'un texte qui autoriserait le mariage homosexuel, mais aussi la gestation pour autrui et l'adoption pour toutes et tous. Le résultat reste incertain.

Les Cubains ont commencé à voter dimanche par référendum sur un nouveau Code de la famille, un texte très avancé en matière de droits sociétaux. Il inclut notamment le mariage homosexuel et la gestation pour autrui.

L’article