DE | FR
keystone

«Vous n'avez pas honte?» Joe Biden attaque les Républicains

Lors d'un discours donné mardi à Philadelphie, Joe Biden a accusé les Républicains de vouloir saper et supprimer le droit de vote aux Etats-Unis.
14.07.2021, 20:1215.07.2021, 16:05

Le président américain s'est attaqué mardi à l'opposition républicaine. Il l'a accusée de mener une «attaque contre la démocratie» en voulant «saper» le droit de vote.

A lire aussi: Pourquoi Joe Biden est inquiet pour la démocratie américaine

En toile de fond de cette intervention très attendue par les militants des droits civiques: des législations électorales restrictives. Celles-ci se multiplient dans les Etats sous contrôle républicain.

«Une attaque contre la démocratie»

«L'Amérique vit aujourd'hui (...) une tentative de saper et supprimer le droit de vote», a déclaré Joe Biden. Il en a profité pour dénoncer également:

  • Une attaque contre la démocratie
  • Une attaque contre la liberté

Et pour cause. Les projets de loi visés par Joe Biden, sous prétexte de lutter contre la fraude, ont pour effet de compliquer l'accès aux urnes des Afro-américains qui votent historiquement démocrates.

L'accès au vote, un sujet à controverse

Au Texas, un projet de législation vient de provoquer une crise politique ouverte. Des dizaines d'élus démocrates ont quitté leur Etat en urgence lundi, afin d'empêcher l'adoption d'une loi voulue par la majorité républicaine au parlement texan.

Ce projet de loi texan, interdit par exemple le vote en «drive-in» - où l'électeur dépose son bulletin depuis la fenêtre de sa voiture - ou instaure de nombreuses restrictions sur les horaires de vote et le vote par correspondance.

«Grand mensonge»

L'ex-président Donald Trump et ses partisans continuent en effet, sans la moindre preuve, à clamer que la victoire de Joe Biden est le résultat d'une fraude électorale massive.

Le président démocrate ne s'est d'ailleurs pas privé de critiquer au passage son prédécesseur, qui continue à revendiquer la victoire. «Un grand mensonge... Ce n'est que ça: un grand mensonge», a dit Joe Biden.

«Aux Etats-Unis, quand on perd, on accepte le résultat, on respecte la constitution»
Joe Biden

Si la bataille sur le droit de vote se joue à l'échelle des Etats, elle a aussi lieu devant la justice, à coups de recours et de jurisprudence. La Cour suprême américaine a par exemple validé début juillet des réformes électorales controversées en Arizona.

Appel à rétablir la «puissance initiale»

Sur le plan fédéral, l'administration Biden n'a pour l'instant pas beaucoup de marge de manœuvre.

Sur le plan législatif, les démocrates ont aussi les mains liées. Car, si Joe Biden a appelé mardi le Congrès à rétablir la «puissance initiale» d'une législation née du combat pour les droits civiques, le «Voting Rights Act» de 1965, les sénateurs républicains bloquent toutefois jusqu'ici toute tentative législative allant dans ce sens. (ats/hkr)

Le sommet Biden-Poutine à Genève

1 / 22
Le sommet Biden-Poutine à Genève
source: sda / saul loeb
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Condamné, le patron de Samsung obtient une grâce présidentielle
A Séoul, le ministre de la Justice a déclaré que le dirigeant sera réintégré afin qu'il puisse contribuer à surmonter la crise économique.

L'héritier et le patron de facto du groupe Samsung, condamné pour corruption et détournement de fonds en janvier, a bénéficié vendredi d'une grâce présidentielle.

L’article