DE | FR

Les crimes de haine ont encore augmenté aux Etats-Unis

FILE - This March 20, 2021, file photo shows people holding signs as they attend a rally to support Stop Asian Hate at the Logan Square Monument in Chicago. A national coalition of civil rights groups will release on Wednesday, July 28, 2021, a comprehensive, state-by-state review of hate crime laws in the United States. Members of the coalition say the report sets the stage for bolstering the efficacy of current law and addresses racial disparities in how the laws are enforced. (AP Photo/Nam Y. Huh, File)

Des banderoles affichant le message «protéger les vies de personnes asiatiques», lors d'une vague de crimes de haine ayant précédé de nombreuses manifestations aux Etats-Unis. Image: sda

La police fédérale américaine publie des statistiques confirmant une hausse d'actes ciblés, en raison de certaines caractéristiques de l'identité d'une personne.



Les dénonciations de crimes de haine ont augmenté en 2020 aux Etats-Unis, surtout de ceux ayant visé des victimes noires ou d'origine asiatique, selon des statistiques rendues publiques lundi par le FBI.

«Ces statistiques confirment ce que l'on a vu et entendu dans notre travail et auprès de nos partenaires et montrent le besoin urgent d'une réponse globale»

Le ministre de la Justice, Merrick Garland

Les chiffres

En 2020, 22 homicides ont été motivés par de la haine

Le «crime motivé par la haine» désigne traditionnellement aux Etats-Unis un acte dirigé contre une personne ciblée en raison de certaines caractéristiques de son identité. Cette circonstance aggravante entraîne automatiquement une peine plus lourde, mais elle est difficile à prouver devant les tribunaux. (ats/jch)

En parlant du mouvement BLM: Minneapolis: sept soirées de manifestation contre la police

1 / 17
Minneapolis: sept soirées de manifestation contre la police
source: sda / john minchillo
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles Actu

Un géant de l'immobilier vacille en Chine et les marchés mondiaux chutent

Link zum Artikel

La rentrée universitaire a commencé! Fâchés, des étudiants résistent

Link zum Artikel

«Un jour, ces molosses vont tuer quelqu'un du village»

Link zum Artikel

Vous planifiez vos vacances d'automne? Ce que vous devez savoir

Link zum Artikel

Le jour où Lionel Messi a refusé de laisser sa place

Link zum Artikel

Entrer en Suisse devient plus compliqué, 15 choses à savoir à ce propos

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Inculpés pour des tweets antisémites contre une candidate à Miss France

Huit personnes seront jugées à Paris, en septembre, pour avoir proféré des injures antisémites sur les réseaux sociaux, contre une candidate au concours de Miss France 2021.

Neuf personnes – huit majeures et une mineure – ont été placées lundi en garde à vue par le parquet de Paris, à la suite de la publication de tweets antisémites contre April Benayoum, première dauphine lors du concours de Miss France 2021.

A l'issue de leur garde à vue, les huit majeurs, quatre hommes et quatre femmes âgés de 20 à 58 ans, ont été convoqués en vue d'être jugés le 22 septembre pour «injures publiques commises à raison de l'origine, l'ethnie, la race ou la religion».

Ces personnes …

Lire l’article
Link zum Artikel