DE | FR
Image: shutterstock

Facebook veut augmenter notre réalité en créant 10 000 postes dans l'UE

Le géant des réseaux sociaux veut engager des ingénieurs sur le sol européen, capables de développer des projets de réalité virtuelle et augmentée.
18.10.2021, 05:2118.10.2021, 09:11

Facebook prévoit d'embaucher 10 000 personnes d'ici à cinq ans dans l'Union européenne pour travailler sur le «métavers», le monde parallèle numérique. Ce dernier est le graal de Mark Zuckerberg, le fondateur et patron du géant américain des réseaux sociaux.

«Le besoin d'ingénieurs hautement spécialisés est l'une des priorités les plus urgentes de Facebook»

L'Union européenne est ravie

«Cet investissement est un vote de confiance dans la force de l'industrie technologique européenne et le potentiel des talents technologiques européens» ont indiqué dans un article de blog le Britannique Nick Clegg et l'Espagnol Javier Olivan, deux des plus hauts responsables du groupe qui compte aujourd'hui plus de 63 000 salariés.

Aucun détail précis n'est donné sur les pays où seront localisés les futurs emplois, ni sur le type d'emploi concernés, se contentent-ils de souligner.

C'est quoi exactement le métavers?

Le «métavers», contraction de méta-univers («metaverse» en anglais), est une sorte de doublure numérique du monde physique, accessible via internet. Grâce notamment à la réalité virtuelle et augmentée, il devrait permettre de démultiplier les interactions humaines, en les libérant des contraintes physiques, via internet.

Il pourrait par exemple offrir la possibilité de danser dans une boîte de nuit avec des personnes situées à des milliers de kilomètres, mais aussi d'acheter ou de vendre des biens ou services numériques, dont beaucoup restent encore à inventer.

«La qualité essentielle du métavers sera la présence - le sentiment de vraiment être là avec les gens», expliquait Mark Zuckerberg en juillet sur son profil Facebook.

Facebook doit redorer son blason

L'annonce de Facebook survient dans un contexte tendu pour l'entreprise californienne, qui a besoin de redorer son blason alors qu'elle est régulièrement accusée d'ignorer les impacts sociaux négatifs de ses activités.

Facebook n'est pas le seul à parier sur ce monde virtuel. Epic Games, l'entreprise derrière Fortnite, a indiqué qu'une partie du milliard de dollars levés cette année auprès d'investisseurs institutionnels, dont Sony, serait consacrée au «métavers».

Sur Decentraland, une plateforme en ligne considérée comme l'un des précurseurs du «métavers», il est désormais possible de décrocher un job de croupier dans un casino virtuel. (ats/jch)

En parlant de technologie: La machine qui fabrique des millions de chalets suisses

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

C'est officiel, Eric Zemmour annonce sa candidature ce mardi

Link zum Artikel

La ville la plus chère au monde... n'est pas celle que vous croyez

Link zum Artikel

Affaire Baldwin: elle avoue «ne pas vraiment avoir vérifié l'arme»

Link zum Artikel

Les héritiers Gucci se plaignent alors que le film est déjà sorti

Link zum Artikel
Quelle est l'origine du doigt d'honneur? On vous raconte!
La semaine dernière, Eric Zemmour, candidat à l'élection présidentielle en France, déclenchait une nouvelle polémique en faisant un doigt d'honneur à une passante. Le geste a enflammé les réseaux sociaux. D'où vient ce geste et pourquoi il offense autant ? On vous explique.

Quel est le point commun entre un archer anglais de la guerre de Cent Ans, Madonna, Ai Weiwei et Eric Zemmour? Et bien ils ont tous utilisé LE geste d'insulte universel: le doigt d'honneur! Mais d'où vient ce fameux geste et pourquoi il offense autant?

L’article