DE | FR

Philippot utilise un pass sanitaire pour aller manifester contre le pass sanitaire

Bild

Image: Keystone/Shutterstock

Farouchement opposé au certificat Covid, l'ancien euro-député s'est rendu à Rome pour participer à une manifestation contre le «pass de la honte». Problème: il a dû s'en servir pour traverser la frontière.



«Vaccinez-vous contre la bêtise et l’obscurantisme: voyez l’échec des pays qui multiplient les restrictions», ou encore: «Voter le pass sanitaire, c’est se poser en ennemi des libertés et du peuple français». Sur Twitter, Florian Philippot multiplie les attaques contre le certificat sanitaire, requis dans un grand nombre de lieux publics en France.

Ce mercredi, l'ancien euro-député et fondateur du parti Les Patriotes s'est rendu à Rome pour participer à une manifestation contre le green pass, le certificat Covid en vigueur en Italie. Philippot avait été invité par des politiciens italiens, surtout issus de La Ligue de Matteo Salvini.

D'autres articles sur le pass sanitaire en France

Sauf que, pour se rendre en Italie depuis la France, il faut soit présenter un certificat de vaccination, soit un certificat de test négatif de moins de 48h... C'est exactement le même principe que le pass sanitaire.

Contacté par le HuffPost, Florian Philippot a confirmé qu’il avait bien effectué un dépistage Covid pour rejoindre ses confrères italiens dans la lutte contre «le pass de la honte». Le résultat du test était négatif.

Un «monstre enfanté par deux idéologies inhumaines»

Le principal intéressé, qui ne voit pas la nature contradictoire de son geste, n'a pas apprécié l'article que le média en ligne lui a consacré. Il s'est empressé de répondre sur Twitter, en confirmant au passage l'info du HuffPost:

Pourtant, il y a à peine un mois, Philippot s’opposait à ce mécanisme qu’il qualifiait de «monstre enfanté par deux idéologies inhumaines, le covidisme et l’européisme», et appelait même à «lui faire la guerre». Avant de s’y soumettre aujourd’hui.

(asi)

Les «Stiller Protest» ont manifesté à Neuchâtel

1 / 9
Les «Stiller Protest» ont manifesté samedi à Neuchâtel
source: keystone / valentin flauraud
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le Covid

Les Anglais pourront choisir de porter le masque ou non, malgré le variant Delta

Link zum Artikel

La Russie bat (encore) un nouveau record de contamination au Covid

Link zum Artikel

Le personnel de soins réticent au vaccin? Les EMS répondent

Link zum Artikel

Le Covid-19 a tué plus d'Américains que la grippe espagnole

Link zum Artikel

Tests de masse à l’école? C’est non, dit le président des directeurs

C’est une des grandes questions de la rentrée scolaire qui approche à grand pas en Suisse. Le président des directeurs d’école donne son avis.

Alors que la rentrée approche, la question du dépistage des élèves divise. Thomas Minder, président de l'association des directeurs d'établissements scolaires de Suisse (VSLCH), s'oppose à la demande de la Confédération de tester les écoliers régulièrement.

Les tests de masse représentent une charge trop importante, estime-t-il dans une interview publiée dans la NZZ am Sonntag. Jusqu'à présent, l'expérience a montré que les tests de masse ne permettaient que rarement de détecter des cas.

Le …

Lire l’article
Link zum Artikel